posté le 04-01-2014 à 14:11:11

Une grosse bouée colorée, pratique et amusante

A la naissance de ma Coquillette, on nous a offert un cale-bébé à activités venant de chez Oxybul. A l'époque, je ne connaissais pas le principe mais j'ai tout de suite trouvé l'idée sympa : une aide pour le bébé qui ne sait pas encore se tenir assis et en même temps, des jeux pour qu'il s'amuse. J'avais donc hâte d'arriver à ses 3 mois pour pouvoir l'essayer.

Le jour même (oui j'avais vraiment hâte), je l'ai gonflé à la force de mes petits poumons. Alors si vous avez un gonfleur, sachez que c'est quand même mieux, parce que j'ai vu 36 chandelles ! Sinon le principe n'est pas compliqué, une sorte de boudin en matière plastique comme une bouée qui se gonfle avant d'être glissé dans une housse toute douce et colorée qui comprend également une assise. Il ne reste plus ensuite qu'à scratcher la tablette d'activités dessus. Simple comme bonjour.

 

 

 

 

Au début, lorsqu'elle avait tout juste 3 mois, je ne la laissais pas très longtemps dedans et je devais souvent la redresser parce qu'elle glissait beaucoup. Et puis la position assise était fatigante pour elle. Au fur et à mesure, elle est restée dedans de plus en plus longtemps, tout en s'occupant avec les trois activités proposées par la tablette (une fleur en tissu qui fait du bruit avec un miroir au milieu, un petit lapin multicolore qu'on peut décrocher et scratcher ailleurs et un anneau en plastique transparent avec des billes à l'intérieur. 

Je pense qu'être dans le cale-bébé l'a motivée pour s'asseoir (sinon elle n'arrivait pas à jouer avec la tablette) et l'a aidée à muscler son dos. Quant à nous, nous étions rassurés quand elle était dedans parce qu'elle était en parfaite sécurité (nous posions le cale-bébé sur une couette au sol ou dans son parc). Avec le temps, elle a commencé à se sentir un peu à l'étroit donc nous avons retiré la tablette pour qu'elle puisse se pencher en avant, attraper d'autres jouets, et la bouée, comme nous l'appelions, à continuer à trouver son utilité.

Et puis à Noël, Coquillette a reçu un énorme chien d'activités en forme de boudin qu'on peut placer autour d'elle quand elle est assise. Elle tient très bien sans soutien mais quand elle bascule par inadvertance, au moins, elle tombe sur le boudin, sans se faire mal. Elle a commencé à préférer être totalement libre de ses mouvements par ce biais si bien qu'il y a deux jours, j'ai dégonflé le cale-bébé qui ne lui servait plus, même s'il est censé pouvoir servir jusqu'à 18 mois.

 

 

 

 

Pendant que j'appuyais sur la bouée pour la dégonfler et que l'air en sortait en sifflant, j'ai revu ce jour où je l'avais péniblement gonflé pendant que Coquillette m'observait avec attention. J'ai revu ses premières fois dedans, où elle avait l'air un peu étonnée. J'ai revu ces vidéos que j'ai fait en plaçant l'appareil en-dessous de la tablette pour avoir un point de vue rigolo. J'ai revu l'époque où elle se balançait dans sa bouée d'avant en arrière et où je me demandais si elle n'allait pas finir par basculer. J'ai revu ma Coquillette en train de taper sur cette étrange fleur bruyante ou de baver sur son petit lapin (lui, je ne l'ai pas rangé avec le reste, elle l'aime bien alors il a rejoint mon sac à main et il l'accompagne dans ses balades). Pendant 6 mois, ce cale-bébé l'a accompagnée dans ses progrès, dans son développement, et l'a vue grandir. 

Pour moi, il a été aussi indispensable que le transat Béaba dont je vous ai déjà parlé et c'est un achat (ou un cadeau à se faire offrir hein) que je conseille à tous les jeunes parents !

 


 
 
posté le 03-01-2014 à 20:42:26

Quand elle est née... Episode 2 : l'enfer

Aujourd'hui est un jour spécial. Un jour que personne ne remarquera pourtant. Sauf moi. Parce qu'on ne peut penser à ce genre de choses que lorsqu'on a porté son enfant pendant neuf mois ou presque. Aujourd'hui, ma Coquillette a officiellement passé plus de temps sur cette terre que bien au chaud dans mon ventre.

N'est-ce pas l'occasion idéale pour vous raconter la suite de mon accouchement ? Pour ceux qui auraient raté le début, c'est ici ! Et vous vous en doutez, comme le premier épisode s'intitulait le paradis, le second se nomme l'enfer... Bon j'avoue que j'exagère un tout petit peu parce que finalement, tout est bien qui finit bien, mais j'ai vécu les heures les plus longues et douloureuses de ma vie...

 

 

 

 

 

Je m'étais donc arrêtée au moment où je décidais finalement de demander la péridurale et de biper l'aide-soignante.

Lorsqu'elle arrive, je suis à moitié couchée, à moitié assise et j'arrive encore à maîtriser suffisamment la douleur pour lui parler normalement et poliment. Il faut que je vous dise qu'avant l'accouchement, j'avais terriblement peur de crier haut et fort à cause des contractions, je voulais garder ma dignité et blablablablabla... C'est donc très digne que je lui explique que finalement, j'aimerais bien avoir la péridurale maintenant s'il vous plaît. Elle part chercher la sage-femme qui arrive en trombe et m'explique qu'elle ne peut pas venir maintenant, qu'une autre femme enceinte est sur le point d'accoucher et qu'il y a des complications. Elle ajoute qu'elle viendra dès qu'elle aura fini. Pas de problème, je comprends, bien sûr. Et puis de toute façon je l'ai bien cherché à attendre la dernière extrémité avant de demander la péridurale... Il doit être à peu près 14 heures à ce moment là et aux dernières nouvelles, je suis ouverte à 4cm. On attend, on attend. Je sens les contractions se rapprocher, j'ai de moins en moins de répit à chaque fois et je commence à trépigner d'impatience. Au bout d'un moment, après quelques hésitations quand même, je bipe à nouveau l'aide-soignante. Quand elle entre, je prends sur moi pour lui dire le plus calmement possible : "excusez-moi, mais en fait je commence à avoir vraiment très mal là". Malgré mes efforts, ma voix tremble et ma douleur s'entend. Elle repart après m'avoir expliqué que la sage-femme était toujours en plein accouchement et qu'elle viendrait après. C'est là que je me suis transformée.

J'ai perdu tout contrôle de moi. Quand on n'a pas connu une telle douleur, on ne peut pas du tout se l'imaginer et d'ailleurs, je ne m'en souviens pas vraiment. Je sais juste que j'ai eu très très mal. Pour les futures mamans, je vous rassure quand même, si vous décidez suffisamment tôt de demander la péridurale, vous n'aurez pas de genre de soucis, ou pas autant en tout cas. Et si vous ne voulez pas de péridurale, vous serez sûrement moins bête que moi et vous vous serez suffisamment préparée à supporter la douleur. Bref, je reviens à nos moutons. 

A chaque contraction, toutes les deux minutes puis toutes les minutes à présent, je hurle, je pleure, je me tortille sur moi-même, je me retiens de justesse pour ne pas mordre de douleur la main de mon homme qui est complètement désemparé à côté de moi. A la place, je mors les draps, l'oreiller, tout ce qui passe à ma portée. Et en plus, je me mets à avoir très peur parce que nous sommes seuls dans la salle, et que j'ai l'impression de sentir mon bébé arriver. Je me fiche complètement de ce qu'on pensera de moi en m'entendant hurler. Au diable mes fichues idées sur la dignité !

Je suis incapable de me retenir de pousser maintenant et entre deux sanglots, j'arrive à articuler : "ils ont pas le droit de me laisser comme ça ! il faut qu'ils viennent ! elle va arriver !" Mais non mais non, qu'il me répond mon mari, bien intentionné mais là, j'ai juste envie de lui dire qu'il comprend rien et qu'il ne sait pas de quoi il parle alors que moi, oui !! 

Et puis d'un seul coup, vers 16h (donc deux heures après que j'aie demandé la péridurale pour celles qui ont bien suivi), les troupes arrivent. C'est vraiment l'impression que ça m'a fait en tout cas. La sage-femme, des aides-soignantes : toutes se précipitent dans la salle et se mettent à tripoter des trucs à droite à gauche, en me regardant à peine. La sage-femme s'installe pour m'examiner. Nouvel éclair de douleur. Voilà qu'elle m'annonce que je suis ouverte à 8 cm ! Ah, j'l'avais pas dit qu'il était temps ?! 

Et alors que je m'attends à être enfin soulagée, voilà qu'elle m'assène le coup de grâce. "Bon l'anesthésiste doit d'abord s'occuper d'une césarienne qui va commencer, il viendra après". Avec le peu de lucidité qui me reste, je réalise que dans le meilleur des cas, il me faudra attendre encore 20 minutes avant qu'on me pose la péridurale. Je pense : "je ne pourrai pas tenir". Je suis épuisée, à bout de forces. Je sens les larmes couler sur mon visage. 

Et là, l'anesthésiste entre, tel un chevalier chevauchant son noble destrier, pour annoncer que l'obstétricien chargé de la césarienne est en retard, et qu'il va donc commencer par ma péridurale. Gratitude. J'ai su ce que c'était ce jour-là, je vous le dis. Il me demande de m'asseoir. Je réponds que je ne peux pas. "Ah, mais il va bien falloir madame !" Je tends les bras pour qu'on m'aide, ma vision s'obscurcit quand je me redresse et je tombe quasiment dans les pommes. Nouvelle contraction, je ne peux pas m'empêcher de pousser mais l'anesthésiste me râle dessus. "Si vous poussez maintenant, vous allez causer un abcès. Respirez comme un petit chien". Je m'exécute, ça marche un peu. Mais pourquoi je n'y ai pas pensé avant ? Et pourquoi personne d'autre ne me l'a rappelé ? La contraction passe, il pique. Pour la forme, je dis aïe, mais en fait je suis plutôt contente de sentir cette minuscule piqûre, comme celle d'un insecte. Je suis contente d'avoir mal ailleurs mais surtout, d'avoir mal comme j'ai l'habitude d'avoir mal dans la vie quotidienne quand je me coupe ou que je me cogne, c'est-à-dire vraiment pas beaucoup. Je me suis tellement tortillée que ma blouse tombe et que ma poitrine se retrouve à moitié à l'air. Je m'en fous complètement. 

A 16h20, enfin, je redeviens moi-même après l'heure que je viens de passer, digne de l'exorciste. Je me sens comme si j'avais fumé trois joints d'affilée (je n'ai jamais fumé mais je suis à peu près sûre que ça fait cet effet-là). Mais je suis BIEN. Je sens un truc bizarre dans ma cuisse gauche mais c'est pas grave, je vais pas chipoter hein. 

Les contractions continuent mais je ne sens plus rien du tout, l'anesthésiste a été généreux ! Heureusement, le monito qu'on m'a à nouveau installé les annonce. Quand la sage-femme revient m'examiner et qu'elle annonce que c'est le moment, ça tombe presque comme un cheveu sur la soupe. Ah oui ? Déjà ? Tout se passe très vite, ma gynéco arrive et s'installe, on me dit quand pousser parce que moi franchement je ne m'en rends pas compte. La scène est presque surréaliste, je n'ai pas vraiment l'impression d'être en train d'accoucher. Je mets toutes mes forces pour pousser et au bout de quatre contractions, l'affaire est réglée, (je ne sus qu'après que j'avai eu le droit à l'épisio et à la ventouse) voilà ma princesse qui se met à pleurer et qu'on me pose sur le ventre.

J'ai toujours trouvé ça dégoûtant, quand les bébés sortaient du ventre de leur mère, tout sales et englués. J'avais peur de ressentir ça le jour de la naissance de ma fille mais ce fut tout le contraire. J'ai eu envie de la prendre dans mes bras, de la serrer contre moi pour la protéger, la rassurer, lui dire que tout allait bien. Je l'ai embrassée et je n'ai plus pensé qu'à elle. Oubliée la gynéco qui s'affairent encore entre mes jambes, oubliée la douleur maintenant loin derrière moi. Bon, pas oublié le papa quand même, je vous rassure, hein ! Ce fut un beau moment partagé à trois, même s'il y avait plein de monde autour de nous. Cet instant et ceux qui suivirent suffirent à faire de cette journée la plus belle de ma vie, n'en déplaise à Florence Foresti. Oui, j'ai souffert, oui j'en ai bavé, mais c'est ce jour-là que j'ai pu tenir ma fille dans mes bras pour la première fois. Et ça passe au-dessus de tout le reste.

 

Je vous raconterai bientôt le séjour à la maternité qui suivit et qui, même sans être un enfer, a été très loin du paradis !

 

 


 
 
posté le 02-01-2014 à 23:50:18

Du nouveau sur les réseaux sociaux !

 

 

 

Qui dit nouvelle année dit nouveau départ !

Je viens donc de modifier mon pseudo sur Hellocoton, il était vieux et ne correspondait pas du tout au nom de mon blog. Le voici donc rebaptisé Mamanh24 au lieu de bibougiz ! Vous pouvez accéder à ma page ici. J'espère que je ne perdrai personne en route avec ce changement...

N'oubliez pas que vous pouvez également me suivre sur Facebook où je mets régulièrement ma page à jour avec mes nouveaux articles. De cette manière, vous n'aurez plus aucun risque de me rater ! Je pense aussi que Facebook est un bon moyen de faire vivre le débat sur les sujets qui en valent la peine, de façon peut-être plus lisible que sur le blog. Si vous voulez donc participer activement à la vie du blog, je vous y attends !

Et pour les plus assidus d'entre vous, n'oubliez pas qu'il est possible de vous abonner à ma newsletter pour recevoir directement mes nouveaux articles sur votre boîte mail !  

Bonne nuit à tous ! 

 


 
 
posté le 02-01-2014 à 21:23:33

Nouvelle année : nouveaux tags aux Liebster Awards !

En quelques jours, j'ai été taguée deux fois, à nouveau aux Liebster Awards. Rappelez-vous, la première fois, c'était ici par une maman dans la ville.

Cette fois ce sont Vlin du blog Duneileaparis et Alice au pays des couches qui m'ont fait l'honneur de me taguer (profitez-en pour découvrir leurs blogs au passage !) ! Un grand merci à vous deux les filles ! Je ne l'avais pas expliqué la première fois, mais les Liesbter Awards sont une distinction que l'on attribue aux jeunes blogs que l'on préfère, histoire de faire connaître les petits nouveaux au sein de la blogosphère. Je suis donc triplement flattée d'avoir été choisie !

Bon par contre, je vais répondre à toutes les questions que m'ont posées les blogueuses mais je répondrai une seule fois aux onze premières, sinon ça ferait 22 choses sur moi à dire et je vais sécher, c'est sûr !! De la même façon, je ne désignerai que 11 blogs parce que j'en avais déjà désignés 11 la dernière fois ; je préfère en désigner un peu moins plutôt que de les choisir au hasard !

 

 

 

 

 

Je rappelle les règles : 

  • Chaque personne taguée doit écrire 11 choses sur elle.
  • Répondre aux questions que la personne qui vous a tagué a postées et créer 11 questions destinées aux personnes que vous allez taguer.
  • Choisir 11 personnes de moins de 200 abonnés et mettre un lien vers leur blog dans votre post.
  • Les en informer sur leur page.
  • On ne peut pas taguer la personne qui vous a taggé ! 
  •  

     

    C'est parti avec onze choses sur moi (que vous ne savez pas encore) :

     

    1. Je n'ai pas la main verte, mais j'aime bien essayer de faire pousser des trucs. Depuis qu'on a un jardin (c'est-à-dire 2 ans), je fais pousser des légumes dans ce qui est censé être un potager bio. Je récolte des tomates pas mûres alors qu'on arrive en automne, des poireaux qui n'ont que du vert et pas de blanc, et j'ai bien cru que mes carottes n'avaient pas poussé, jusqu'à ce que je retourne la terre  l'automne pour enlever les mauvaises herbes (elles, elles poussent, il n'y a pas de problème), et que je trouve des embryons de carottes dans le sol. Bon, j'ai quand même eu des supers pâtissons que ma fille adore en purée, un potimarron tout seul et des bonnes échalotes. C'est déjà ça !

     

    2. J'ai un os en trop dans le pouce droit. Qui se balade. On s'en fout et ça change rien à ma vie mais voilà, il est là.

     

    3. Je n'aime pas la couleur dorée. Je n'ai pas de bijoux en or jaune d'ailleurs, seulement en or blanc ou en argent (sauf ma médaille de baptême mais ça compte pas j'ai pas choisi !). Et quand les fêtes de fin d'année arrivent, je n'utilise que des décorations argentées et bleues la plupart du temps. Jamais de doré.  

     

    4. J'ai toujours les pieds froids, mais je ne supporte pas de dormir avec des chaussettes. Je me sens prisonnière... Du coup, c'est mon homme qui en fait les frais ! (si tu me lis, je suis désolée, c'est pas de ma faute...) 

     

    5. Depuis que j'ai arrêté de boire de l'alcool avant la grossesse (au cas où), pendant la grossesse et ensuite pendant l'allaitement, c'est-à-dire quasiment deux ans, j'y ai complètement perdu goût. Je n'ai jamais été une grande buveuse mais là vraiment, je n'en ai plus envie. En plus, à la première coupe de champagne, je suis toute pompette à cause du manque d'habitude. Je vous jure, c'est triste à voir...

     

    6. J'ai un portable vieux comme le monde. En fait, il aura 4 ans dans 3 mois. Mais c'est très vieux pour un portable ! Il prend des photos pourries mais de toute façon je ne peux plus en prendre parce que la mémoire est pleine, je mets trois heures à recevoir les messages trop lourds émanant de smartphones pour la même raison et il n'est pas hyper sexy. Mais il remplit ses fonctions : passer des coups de fil, envoyer des sms, et me donner l'heure. Il ne tombe jamais en panne malgré toutes les chutes et toutes les averses qu'il a connues, et sa batterie tient plusieurs jours !

     

    7. La dernière fois que je suis allée au cinéma, c'était pour voir The Impossible, fin 2012. J'étais enceinte et Coquillette n'a pas du tout aimé tout ce boucan. Je me suis pris des énormes coups de pieds pendant 2 heures alors que je la protégeais du bruit comme je pouvais avec mon sac, mon manteau et celui de mon homme. Après ça, on n'y est plus allés et depuis sa naissance, on n'a plus eu l'occasion d'y retourner !

     

    8. J'ai horreur des histoires de famille et j'ai pas de chances, la mienne est une famille à histoires... Et plus que tout, il y a un comportement qui me met hors de moi, ce sont les parents qui utilisent leurs enfants (et plus ils sont jeunes, pire c'est) quand ils divorcent. C'est sale, c'est bas, c'est lamentable et ça finira par leur retomber dessus de toute façon. 

     

    9. Je n'ai pas encore trié et rangé les vêtements de Coquillette qui sont devenus trop petits. Ils s'accumulent depuis sa naissance et je les fourre dans des cartons en attendant le jour où j'aurai le temps de m'en occuper. J'ai cinq cartons pleins à craquer dans ma buanderie, et ça ne va pas à s'arrangeant, évidemment...

     

    10. Puisqu'on parlait tout à l'heure de technologies et de vieilleries, je continue sur ma lancée : mon téléviseur aussi est vieux. Il va avoir 6 ans le mois prochain, il n'est pas à écran plat, il est gros et lourd et ce n'est même pas de la marque, mais il marche bien aussi. Et ça ne me dérange pas de ne pas avoir de TV dernier cri, je profite aussi bien de mes soirées TV. Quand les gens viennent chez moi, ils doivent avoir l'impression d'entrer dans un magasin d'antiquités !

     

    11. Allez, une dernière pour la route. Je me mets régulièrement le feu à moi-même (involontairement, hein !). Une fois, j'ai voulu faire flamber une sauce au poivre au cognac et la flamme a été tellement haute et violente que mes cheveux ont pris feu. Pas de mal ni de dégâts trop importants heureusement, juste une belle frayeur. Le reste du temps, ce sont mes mains, dans les maniques, qui prennent feu. Mais je ne me blesse jamais !  

     

    Les onze questions de Vlin :

     

    1- Quel a été le pire cadeau de Noël que tu aies déjà reçu ?

    Une espèce d'écharpe qui ne correspondait vraiment pas à mon style mais plutôt à celui d'une mamie. Mais c'est l'intention qui compte et je ne me suis vraiment pas vexée ! D'ailleurs, j'ai sûrement déjà reçu un cadeau pire que ça mais ça ne m'a pas marquée... 

    2- Quel serait le plus beau cadeau qu'on pourrait t'offrir ?

    Mmmmh, il y a beaucoup de choses qui me viennent à l'esprit... Dans la catégorie des cadeaux abordables, je dirais des cartes cadeaux chez Cache-Cache, Maisons du Monde ou Ikea. Dans la catégorie des pas abordable du tout je dirais un voyage en Laponie. Et dans la catégorie quelqu'un-de-ma-famille-a-gagné-trois-fois-à-l'Euromillions, je dirais une maison au bord de la mer ! 

    3- Si on t'offrait la possibilité de te changer de métier (avec frais de formation tout compris), quel serait le job de tes rêves ?

    Je voudrais être soigneur animalier... Mais je me suis mal orientée dès le départ de ma formation et aujourd'hui, c'est un peu foutu pour moi... 

    4- Quelle est la scène de bonheur qui t'apaise le plus ou l'image qui te vient immédiatement à l'esprit lorsqu'on te demande d'en visualiser une en fermant les yeux ?

    Ma fille endormie à côté de moi, avec ses petites mains autour de mon visage. 

    5- Qu’aimes-tu faire quand tu as un moment à toi ?

    Soit je prends un bon bain chaud et je squatte la salle de bain pendant trèèèèès longtemps, soit je m'installe dans le canapé, bien au chaud, avec mon PC pour surfer, et de la "mauvaise" bouffe (entendre "bien grasse mais trop bonne").

    6- Quel est ta recette "péché mignon" ?

    Des bonnes crêpes, tout simplement ! D'ailleurs j'en mange ce soir !

    7- Quand et pourquoi as-tu décidé de te lancer dans l'aventure bloguesque ?

    Depuis le 19 novembre précisément, parce que j'avais découvert beaucoup de blogs qui me plaisaient, qui m'ont divertie ou appris des choses pendant que j'étais coincée à allaiter ma Coquillette, et que je me suis rendu compte que moi aussi, j'avais des tas de choses à raconter qui pouvaient intéresser d'autres mamans ou papas. Et puis aussi parce qu'écrie, c'est mon métier et que ça me manque un tout petit peu quand même...

    8- D'où vient le nom de ton blog ?

    Tout simplement du fait que je suis en congé parental et que je suis donc maman à temps plein. L'image m'est venue d'une station service ouverte 24h/24 et voilà, Mamanh24 était née !

    9- Tu vis dans quelle région ? Ou si tu ne veux pas le dire, dans quel région (française ou du monde) aimerais-tu vivre ?

    Je vis dans le Nord-Pas de Calais ! Et j'en suis fière, même si le coin où je vis actuellement ne me plaît pas des masses et que j'aimerais bien le quitter le plus vite possible ! 

    10- Quelle est TA chanson, THE chanson ?

    C'est une question difficile, à réponse changeante selon mon humeur ! Allez ce soir, je vais dire que c'est Sunburn de Muse. 

    11- Et enfin, "2014" ça rime avec quoi pour toi ? 

     

    Euh... ça doit vraiment rimer au sens propre ? Parce que là, franchement, je vois pas... Au sens figuré, ça rime avec inconnu. Des tas de projets qui aboutiront ou pas, des tas de points d'interrogation aussi parce que Coquillette est mon premier bébé et que je ne sais pas vraiment à quoi m'attendre. Mais l'inconnu ne me fait pas du tout peur, et j'ai hâte d'avancer dans cette année !

     

    Les onze questions d'Alice :

     

    1. Plutôt slip, caleçon ou boxer ? 

     

    Boxer ! 

     

    2. Que fais tu dans la vie, et surtout, que rêverais tu de faire ?

     

    Je suis actuellement en congé parental et donc maman à plein temps ! Comme je le disais au-dessus, je rêverais d'être soigneur animalier mais ma formation initiale en est bien trop éloignée... 

     

    3. Le prénom que tu trouves le plus horrible ?

     

    Clitorine. Je suis désolée si je vexe quelqu'un mais franchement, c'est pas sympa d'appeler sa fille comme ça...

     

    4. Quelles sont tes principales qualités et tes principaux défauts ?

     

    Ouhla, je me croirais à un entretien d'embaûche ! Bon alors mes principales qualités : je suis super fiable, on peut me faire une confiance absolue, et je sais écouter les gens. Mes principaux défauts : ma difficulté à aller vers les autres et à m'ouvrir à eux, on prend souvent ça pour de la timidité mais ça n'en est pas vraiment, et le fait que je suis bornée: quand j'ai quelque chose en tête, je l'ai pas ailleurs...

     

    5. Quelle est la plus grande honte que tu aies eu dans ta vie ? (ça me donne envie de raconter la mienne, tellement j’ai eu honte, mais tellement j’ai ri aussi. MÉMORABLE. Tant pis, c’est pas à moi de répondre ! lol)

     

    Je ne m'en souviens pas, j'ai dû l'effacer de ma mémoire lol. Bon allez, sérieusement, j'étais en 5e, j'avais donc 11 ans (ça fait 13 ans, il y a prescription). J'étais en classe et sous ma chaise, je vois quelque chose et je me rends compte que c'est une culotte. Tiens bizarre, en plus j'ai la même. je réfléchis pas plus, je la ramène à ma prof qui trouve ça étrange mais voilà, on n'en parle plus. Un peu plus tard, je comprends. En fait, c'était bien la mienne, celle que j'avais la veille, et qui était restée coincée dans ma jambe de pantalon avant de tomber pendant le cours. Il a fallu que je retourne la chercher. Si ça, c'est pas la honte, hein... 


    6. Plutôt couche tard ou lève tôt ?

     

    En ce moment, plutôt les deux en même temps, et c'est fatigant... En temps normal (avant Coquillette quoi), plutôt couche-tard !

     

    7. Plutôt Quick ou Mc Do ? Frites ou Potatoes ?

     

    Aucun des deux ! On ne va pas dans les fast-food avec mon homme. Mais j'adore les frites, les vraies frites j'entends, pas celles de McDo qui, pour une Ch'ti comme moi, n'en sont pas.  


    8. Comment fais tu pour faire manger à peu près de tout à tes enfants ?

     

    Pas compliqué pour l'instant, elle ouvre la bouche et j'enfourne la cuillère. Tadaaam


    9. Serais-tu d’accord pour garder mon chien quand je pars en vacances ?

     

    Moi oui, j'adore les chiens, mais mes trois chats, sûrement pas ! Désolée ! 


    10. Si tu détiens la lampe d’Alladin, quel seront tes trois voeux au génie (sois honnête, hein ! Parce que genre “La paix dans le monde”, on me la fait pas !)

     

    La santé pour ceux que j'aime et en particulier pour ma fille, vivre au bord de la mer (mais en hauteur hein, je veux pas être inondée comme en Bretagne en ce moment), et avoir un stock de voeux inépuisable !  

     

    11. Que recherches tu dans le fait d’écrire un blog ? 

     

    Partager avec d'autres futurs ou jeunes parents. J'espère donner autant que j'ai pu recevoir en lisant des blogs quand j'en avais besoin (et encore maintenant d'ailleurs). 

     

    Les onze blogs que je tague : (j'ai un peu triché : certains ont plus de 200 fans sur Hellocoton ou Facebook mais toujours moins sur l'autre réseau social, c'est pas ma faute s'il n'y a pas que moi qui les aime !)

     

    Anosenfants

    F4iryinthecity

    Maman Mammouth

    Maman Combattante

    Troisfoismaman

    Mamanaufoyeah

    MadamePomme

    Souris ronde

    MamanNougatine

    Machatcréefamille

    Mamanpoulpe 

     

    Les onze questions que je leur pose :

     

    1. Dans ton sac à main, on trouve quoi ?

    2. Sur la route tu es plutôt prudente ou pilote de course ?

    3. Les cartes de voeux, tu en penses quoi ? Démodé ou hyper important ?

    4. Ton cocktail préféré, avec ou sans alcool ?

    5. Quelle est la tâche ménagère que tu détestes le plus ?

    6. Des projets en ce moment ?

    7. Tu es écolo un peu, beaucoup, à la folie ou pas du tout ?

    8. Le moment de la journée que tu préfères  Pourquoi ?

    9. La dernière fois que tu as pris un stylo, c'était pour écrire quoi ?

    10. Un film culte selon toi ?

    11. Tu manges la galette ce week-end ? Elle sera à quoi ? (si oui, bon appétit !)

     

    Quand vous aurez répondu au tag, venez donc me donner le lien en commentaire de l'article, je viendrai vous lire avec plaisir !!

     

     

     

     

     


    Commentaires

     

    1. MamieVlin  le 02-01-2014 à 22:51:58

    ta 11ème révélation ("Je me mets régulièrement le feu à moi-même (involontairement, hein !)") m'a fait beaucoup rigolé, j'adore ton image de bonheur, ta chanson préférée (pas loin d'être la mienne aussi celle-ci !) et je fais souvent la même chose que toi quand j'ai un moment à moi ! Et bien sûr, Clitorine, c'est horrible.... Merci d'avoir répondu à tout !!! C'est chouette ces tags, on apprend à mieux se connaître comme ça, j'aime bien moi !

    2. mamanh24  le 02-01-2014 à 23:30:18  (site)

    C'est vrai que c'est une façon sympa et originale de mieux découvrir d'autres blogueuses ! J'aime bien aussi ! Et au fait, ta 11e révélation sur les places de parking m'a bien fait rire aussi ! Et pourtant, l'idée n'est pas bête, je devrais peut-être m'y mettre aussi d'ailleurs...^^

    3. MadamePomme  le 03-01-2014 à 12:35:56  (site)

    Et voilà! J'ai répondu à ton tag Sourire

     
     
     
    posté le 01-01-2014 à 21:29:04

    "Ma semaine arc en ciel"

    Pour commencer l'année en beauté et en couleurs, je reprends le principe de Natachouette, du blog Chamallows and Co, qui nous raconte sa semaine arc en ciel et nous propose d'en faire autant.

     

     

     

     

     

    Je ne pense pas en faire un rendez-vous hebdomadaire mais pourquoi pas une fois par mois, pourquoi pas même chaque premier du mois ! Merci à Natachouette pour cette jolie idée ! Voici donc ma semaine arc en ciel à moi :

     

    Tout de noir je me suis vêtue pour fêter Noël en étant un peu classe, ce qui n'arrive plus très souvent ! Sans oublier un peu de rouge aux lèvres...

     

    Nous avons déballés avec plaisir nos supers cadeaux emballés dans du papier argenté et j'ai vu les yeux bruns de ma Coquillette s'illuminer lorsqu'elle a découvert les siens !

     

    Je suis verte de rage de m'apercevoir que je n'ai toujours pas reçu tous les cadeaux que j'avais commandés, alors qu'on m'avait annoncé une réception le 23 décembre !! 

     

    J'ai continué à confectionner des disques lavables roses tout doux pour nettoyer le visage délicat de mon petit bébé (DIY expliqué ici si ça vous intéresse !)

     

    Mon homme m'avait donné carte blanche pour préparer une belle soirée de réveillon et le menu alléchant qui allait avec ! J'ai fait travailler ma matière grise et je pense m'en être pas trop mal sortie (voir ici pour les plus curieux d'entre vous) En stars de la soirée : la mandarine et sa belle couleur orange et le canard ! On s'est bien régalés et on a passé une excellente soirée ! 

     

    J'ai vu la vie en rose ce matin quand ma fille a attendu 8h30 avant de nous tirer du lit ! D'habitude, elle rejoint notre lit vers 6h/6h3... 

     

    Par contre, malheureusement, nous espérions un ciel bleu et un grand soleil pour commencer cette année par une balade en bord de mer et nous n'avons eu qu'un ciel gris, de la pluie et un vent à décorner les boeufs ! 

     

    Je vous souhaite à nouveau une très belle année 2014 !  

     


     
     
     

    Ajouter un commentaire

    Pseudo : Réserve ton pseudo ici
    Email :
    Site :
    Commentaire :

    Smileys

     
     
     
    Rappel article