posté le 21-01-2014 à 20:08:06

Ce soir, je regarde France 5

 

 

 

 

J'avais l'intention d'écrire cet article bien plus tôt dans la journée mais j'ai été débordée... Alors forcément, maintenant, ça fait un peu tard pour vous prévenir du reportage à ne pas rater qui passe ce soir sur France 5. Mais vous en avez peut-être déjà entendu parler car ce documentaire réalisé par l'animatrice de télévision et maman Eglantine Emeyé fait beaucoup parler de lui ces derniers jours. Il s'agit de "Mon fils, un si long combat".

Je vous colle le résumé sans plus attendre : "Samy, 8 ans, communique peu, marche avec difficulté et n'est toujours pas propre. Il est également atteint d'autisme et d'épilepsie. Eglantine Eméyé, sa maman, s'est rendu compte que la société, frileuse et souvent peureuse, n'était pas adaptée aux besoins de son enfant. Certains professionnels de la santé refusent de le soigner et les écoles ne le prennent pas en charge. Aujourd'hui, Eglantine se bat quotidiennement pour que son fils ait droit au bonheur. Elle est épuisée et a le sentiment de délaisser Marco, son fils aîné. A Hyères, elle a trouvé une structure qui pourrait la soulager."

Pour avoir vu quelques extraits, je crois bien que les mamans qui regarderont ce reportage ce soir ne pourront pas retenir quelques larmes (cela m'inclut, évidemment...) Mais au-delà de l'aspect touchant de ce film, je pense qu'il est important de le regarder pour se rendre compte du mur auquel se heurtent les familles d'enfants comme Samy. Le mur de la société. Dans le cadre de mon travail, j'ai parfois rencontré des parents d'enfants autistes ou porteurs d'un handicap ou d'une maladie méconnus. A chaque fois, j'ai été retournée par cette vie si injuste pour eux bien sûr, mais aussi et surtout par le courage de leurs parents, par le dévouement dont ils font preuve envers leur enfant, par l'oubli d'eux-mêmes dont ils sont capables pour permettre à leur enfant de mener une vie la plus normale possible, et la plus heureuse. Parmi les parents que j'ai vus, certains savaient que leur enfant de 5 ans allait mourir dans quelques années, voire quelques mois, mais je ne les ai jamais vus pleurer (par contre moi je devais me retenir). Au lieu de ça, je les ai vus se battre pour obtenir un traitement, un espoir, une place à l'école, une assistante de vie scolaire individuelle (AVSI) et pour faire entendre leur cause à l'échelle locale ou nationale. 

Regarder ce reportage, c'est se rendre compte de ce qu'ils vivent au quotidien. C'est se rendre compte de l'état d'épuisement physique et mental dans lequel ils doivent se trouver et de leur lassitude face aux incompréhensions et face à une société inadaptée. Regarder ce reportage, c'est un peu leur rendre hommage. Et plus il sera regardé, plus la société réalisera ce que c'est réellement que d'élever un enfant handicapé. Regarder ce reportage, c'est ouvrir un peu plus la porte à la tolérance.

Alors ne le loupez pas, c'est ce mardi soir sur France 5 à 20h40 et ça ne dure que 50 minutes ! Et si vous êtes déjà pris, n'oubliez pas qu'il y a le replay ! 

 


 
 
posté le 20-01-2014 à 22:31:06

Un bain en toute sérénité

Avant la naissance de Coquillette, j'ai récupéré la baignoire de quand j'étais bébé. C'était une baignoire Bébé Confort bleue, toute simple, et j'étais persuadée que ça ferait très bien l'affaire. Après tout, une baignoire, c'est une baignoire, non ?

C'était sans compter sur le stress que j'ai connu en tant que jeune maman. J'avais terriblement peur de mal tenir Coquillette, qu'elle glisse et que sa tête se retrouve sous l'eau. J'en faisais même des cauchemars dans lesquels elle tombait dans l'eau sans que je puisse l'en sortir, tellement mes mains glissaient (oui, j'étais une jeune maman très stressée...).

 

 

 

 

 

J'avais entendu parler de la baignoire Shantala, en forme de seau, mais je ne me sentais pas convaincue par cette forme un peu inhabituelle. En cherchant bien, je suis tombée sur la baignoire avec transat intégré dBb Remond. Les avis sur Internet étaient bons, son prix était raisonnable, je me suis donc décidée pour ce modèle, alors que Coquillette avait 1 mois. J'avais hâte de le recevoir et je n'ai pas été déçue.

La baignoire est confortable pour Coquillette avec son petit coussin en mousse pour la tête et son repose-fesses qui n'entrave pas ses mouvements. Pour moi, elle est sécurisante. Bien sûr, elle n'empêche pas la vigilance d'être de mise. Mais elle permet d'avoir les deux mains libres pour s'occuper de son bébé et elle maintient sa tête hors de l'eau de façon sûre. Ma fille et sa baignoire, c'est devenu une grande histoire d'amour. Elle adore prendre son bain et j'ai bien du mal à la faire quitter sa baignoire à présent... Car oui, elle a bien grandi et la jolie baignoire devient trop petite. Il lui faut maintenant passer à l'anneau de bain mais cela lui plaît nettement moins. C'était plus rigolo quand elle pouvait éclabousser maman avec l'eau du bain ! (ceci dit, je lui fais confiance pour trouver d'ici peu le moyen de le faire avec l'anneau de bain)

 


 
 
posté le 19-01-2014 à 10:28:24

L'astuce du dimanche #8

Une petite astuce qui concerne la diversification aujourd'hui ! 

Si vous êtes en plein dedans ou si vous en approchez, vous savez sans doute qu'il faut peser la quantité de viande que mange bébé (10g pendant les premiers mois). C'est très important pour ne pas endommager ses reins. Mais bon, c'est un peu fastidieux et la viande ne s'achète pas par si petites quantités !

La solution est toute bête. Achetez par exemple deux filets de poulet, coupez-les en dés et cuisez-les à la vapeur. Mixez-les avec un peu d'eau de cuisson et faites-en ensuite des glaçons. Si vous avez 200g de viande, il suffit de remplir 20 compartiments du bac à glaçon de façon égale, puis de compléter avec un peu d'eau. Vous placez le bac au congélateur le temps que les glaçons prennent bien, puis vous les récupérez avant de les mettre dans un sac de congélation et de les remettre au congélateur. Quand vous faites un petit pot, il suffit ensuite de prendre un glaçon et de le rajouter dans la purée.

Vous pouvez le faire pour la viande mais aussi pour le poisson. Attention par contre à vous en occuper le plus rapidement possible après achat et à consommer la viande ou le poisson dès qu'ils ont été décongelés.

Bon appétit à bébé et bon dimanche à vous ! 

 


 
 
posté le 18-01-2014 à 20:34:32

Mais pourquoi ?

 

 

 

 

C'est la question que je me pose tous les jours en ce moment depuis qu'à Noël, Coquillette a reçu en cadeaux plusieurs jouets V-tech : une trompette, un livre...

Elle les adore, et je ne suis pas contre qu'elle ait des jouets bruyants, à vrai dire je compte moi-même lui acheter des instruments de musique pour enfants dès qu'elle en aura l'âge. 

Mais je voudrais comprendre pourquoi le volume de ces jouets est aussi fort !!

Si vous n'en avez pas, il faut que vous sachiez qu'il y a sur ces objets un petit interrupteur qui peut être placé sur trois positions : off, volume "faible" et volume fort. Le volume faible ne l'est pas du tout évidemment. Le volume fort, n'en parlons pas, je ne l'utilise jamais...

Mesdames et messieurs les constructeurs de jouets, savez-vous au moins qu'on les offre à des enfants et non à des vieillards déjà sourds ? Quel est l'intérêt d'un son aussi fort ? Je ne le vois pas, à part user prématurément les tympans de nos enfants ou faire devenir fous les parents.

A côté de ça, ma Coquillette a aussi reçu un téléphone Minnie qui parle, qui sonne, qui chante, tout doucement, mais c'est largement suffisant ! Elle l'adore autant que les autres quand il se met à faire de la musique et au moins, celui-là, je n'ai pas peur de le mettre dans mon sac quand on part en vadrouille quelque part...

 

 


Commentaires

 

1. poupoulebb80  le 18-01-2014 à 22:01:42

Tout à fait d'accord! Et en plus, toi, tu as la chance d'avoir la possibilité de mettre le volume bas! Dis-toi que certains jouets que j'ai chez moi n'ont qu'un interrupteur ON/OFF!!! Pas de réglage de volume !!! J'aime que Petit Brocoli y joue mais le matin, ça pète les oreilles! Idem pour les jouets avec des "lumières"... Quand bébé regarde à 2mm le jouet, il devient aveugle pdt 2 min environ!!!

2. mamanh24  le 19-01-2014 à 10:26:40  (site)

C'est vrai que les lumières sont pas tristes non plus. Du coup, en général, j'essaie d'alterner : de temps en temps je range ces jouets là et je sors des cubes, un ballon ou des livres en tissu. ça fait du bien à tout le monde je pense !

3. Mama Loca  le 20-01-2014 à 10:32:26  (site)

Tu as bien raison, je trouve que ces jouets "hurlent" bien souvent.
Pepito a la même trompette! "Moi je joue de la trompette, pirouette la trompette.."!!!!

4. mamanh24  le 20-01-2014 à 10:57:56  (site)

Tu l'as pas encore assez écoutée Mama Loca, c'est pouet pouet la trompette lol ^^ Je me réveille avec cette chanson dans la tête le matin, ça relève presque du traumatisme !

5. ombellina  le 20-01-2014 à 20:30:27  (site)

C'est bien vrai tout ça !
Je n'ai jamais compris l'intérêt de mettre le volume aussi fort sur un jouet, si ce n'est celui de stresser bébé... et toute sa famille :/

Mon fils s'amuse parfois avec un piano, les sonorités sont agréables et variées ; par contre, comme le volume est réglable y compris par le gamin, ça casse parfois les oreilles !

6. mamanh24  le 20-01-2014 à 22:37:31  (site)

Oui, Coquillette fait pareil... (sans faire exprès bien sûr). Je mets toujours le son au minimum mais je le retrouve parfois au maximum... Quant aux sonorités agréables et variées, pour le coup, je n'y ai pas tellement droit... :(

 
 
 
posté le 16-01-2014 à 21:08:22

Les dégâts post-accouchement

 

   

Quand j'étais enceinte, je me focalisais sur l'accouchement qui me faisait peur, et je pensais assez peu à l'après-accouchement. J'imaginais évidemment de la fatigue, quelques douleurs après l'épisiotomie probable, mais pas de quoi en faire tout un plat. Peut-être parce que j'étais déjà allée voir plusieurs femmes à la maternité et qu'elles ne me semblaient pas souffrir tant que ça. Je suppose que c'était en fait de la pudeur...

J'ai accouché à 17h25 et quand on m'a emmenée dans ma chambre à 21h, j'avais encore les jambes endormies par la péridurale. Jusque là, tout allait bien, à part une énorme fringale et une soif encore pire. C'est pendant la nuit et surtout le lendemain que les choses ont commencé à empirer. 

Je vais vous raconter tout ça, pas pour vous faire peur parce que si ça se trouve, ça ne fait même pas ça à toutes les femmes, et puis de toute façon ces désagréments ne sont pas éternels, mais plutôt pour que vous ne soyez pas surprise le jour ou ça vous arrivera, et de manière plus générale, pour lever le tabou qui entoure ces dégâts post-accouchement. Car personne ne m'avait jamais parlé de ça à moi, même pas ma sage-femme...

Sachez d'abord que vous n'irez pas faire pipi pendant un petit bout de temps si vous accouchez par voie naturelle. J'ai halluciné en m'apercevant de ça après avoir passé les jours d'avant à faire des allers-retours aux toilettes. Mais trop longtemps, ce n'est pas normal non plus : j'ai une collègue à qui c'est arrivé mais aucun membre du personnel soignant n'y a prêté attention. Résultat, elle a passé un mois avec une sonde urinaire qu'elle devait elle-même placer, etc... (déjà que le premier mois c'est pas facile...)

La cicatrice de l'épisiotomie n'est pas très douloureuse, contrairement à ce à quoi je m'attendais. Je dirais qu'elle provoque plus une gêne qui se dissipe en quelques jours. Pensez par contre à bien faire les soins qu'on va vous conseiller (bien sécher et éosine), c'est vraiment important pour que ça guérisse plus vite. On m'avait dit d'utiliser un petit miroir pour bien voir ce que je faisais. Honnêtement, ça ne m'a pas été utile. Je savais quand même où avait été faite l'épisio et puis pour être sûre, je mettais 3 tonnes d'éosine en débordant bien. Par contre, quand je suis retournée voir ma gynéco 8 semaines plus tard, j'ai appris que j'avais un granulome à cause du fil qui a servi à me recoudre. Ce n'est pas embêtant mais elle m'a proposé de le retirer si ça me gênait. Comme je ne le sens pas du tout, j'ai cependant préféré le garder, on m'a assez tripotée à cet endroit, c'est bon, laissez-moi un peu tranquille !

Par contre, ce qui a été très douloureux, c'est mon coccyx. J'ai cru qu'il était fêlé tellement j'avais mal. J'avais du mal à m'asseoir, à me déplacer et à changer de position, et ce malgré le Paracétamol que je prenais. J'en ai parlé à ma gynéco quand elle est venue me voir et elle m'a donné un médicament à prendre en suppositoire, une seule fois, et je dois dire que ça a vraiment été efficace.

On vous a sûrement prévenue d'une chose : les pertes de sang post-accouchement. Je m'attendais à des espèces de règles pendant 2-3 semaines, j'ai eu bien pire pendant une semaine et effectivement des espèces de règles pendant encore plus de 3 semaines. Pour vous donner un aperçu, et je suis désolée de rentrer dans les détails (les hommes éventuels qui se seraient perdus ici, si vous n'avez pas encore quitté la page, il est temps de le faire...), à la maternité, deux jours après l'accouchement, j'ai d'un seul coup perdu un gros caillot de sang de la taille d'une balle de tennis, j'ai quand même été un petit peu inquiète sur le coup, mais c'était tout à fait normal...

Je vais aussi vous avouer un truc, mais c'est vraiment parce que j'ai dit que je voulais lever le tabou hein, parce qu'en général, je ne raconte pas ce genre de choses... C'est heureusement passé après quelques jours mais au début, je ne pouvais plus retenir les gaz (ça fait plus langage médical comme ça, n'est-ce-pas ?). La faute aux muscles qui avaient été trop sollicités et qui n'étaient plus bons à rien j'imagine. N'empêche que c'est extrêmement gênant et que j'avais super peur que ça m'arrive en pleine visite d'amis ou de ma belle-famille, par exemple. Heureusement, rien de tel n'est arrivé. Seul mon homme en a fait les frais (bonjour le boulot pour rétablir le mythe après ça...)

Enfin, la péridurale m'a tué une fesse et 9 mois après, les choses ne sont toujours pas rétablies de ce côté là. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais toute une zone de ma fesse gauche est endormie depuis l'accouchement. Je ne suis pas la seule à connaître ce genre de désagréments consécutifs à la péridurale apparemment. Je connais une fille qui a eu une zone du bras endormie pendant 8 ans après sa péridurale. Ceci dit, ça ne me gêne absolument pas, ça ne me fait pas mal. En fait, je trouve ça plutôt rigolo, et puis ça me fait une anecdote à raconter. 

(Vous avez vu comme j'ai pris soin de finir sur une note positive pour que finissiez l'article en oubliant un peu le reste, hein !)

Sérieusement, tout ça n'est pas si terrible que ça peut en avoir l'air. Mais j'aurais préféré le savoir et pouvoir m'y préparer mentalement, c'est pour ça que j'ai voulu partager avec vous mon expérience !

Et vous, les femmes qui avez déjà accouché, avez-vous aussi connu tous ces désagréments ? 

 

 


Commentaires

 

1. Julie Podecolle  le 17-01-2014 à 09:01:58  (site)

Je te rassure j'ai eu les mêmes symptômes post-accouchement, sachant que j'ai accouché sans péridural. Résultat j'avais peur d'aller aux toilettes car j'avais l'impression que j'allais pousser comme sur la table d'accouchement lol ! C'était impressionnant, et puis la douleur aux seins, la douleur aux bras tellement j'ai tiré sur les étriers... en fait j'avais mal de la tête aux pieds Sourire Finalement pour une deuxième grossesse c'est le post accouchement qui me fait le plus peur !

2. mamanh24  le 17-01-2014 à 11:56:17  (site)

C'est vrai que j'avais peur aussi d'aller aux toilettes, je me souviens... Et les courbatures, aïe aïe aïe... Le pire c'est que quand on accouche, on n'a pas fait de sport depuis des lustres, alors en plus, on manque cruellement d'entraînement...

3. poupoulebb80  le 17-01-2014 à 17:20:44

Moi aussi, j'ai accouché il y a neuf mois... Et je pense que c'est pareil pour toutes les femmes: une suite de couche lente et quelque peu douloureuse. J'ai dû aller voir l'ostéo tellement j'avais l'impression qu'un deuxième coccyx avait poussé dans mon dos! J'ai l'impression que mon corps vient juste de finir de souffrir mais je raconte les séquelles dans cet article:http://bb80.wordpress.com/2014/01/06/mon-corps-ou-ce-quil-en-reste/
Cotcot,
Poupoule

4. Mama Loca  le 17-01-2014 à 17:33:45  (site)

Hé ben ma pauvre t'as été servie!
J'ai eu du bol, petite déchirure et c'est tout, mais pendant le travail j'ai pu bouger, j'ai pris un bain etc...
Apparemment ça joue beaucoup pour préserver le périnée, as-tu été toujours allongée sur le dos lors du travail?

5. mamanh24  le 17-01-2014 à 20:31:45  (site)

Poupoulebb80 : arf, j'ai l'impression que tu as encore plus souffert que moi ! J'ai eu la chance que mes douleurs au coccyx passent relativement vite. Et à part de superbes vergetures sur mes cuisses et un cruel manque d'abdos, j'ai plutôt bien récupéré une fois les premières semaines passées.
Mama Loca : en fait, je me réjouissais de pouvoir prendre un bain et tout à la maternité, mais le jour où Coquillette a décidé d'arriver, six autres bébés ont fait pareil alors que c'est une petite clinique (merci la lune...) Du coup, j'ai pas eu le droit à la jolie chambre avec une baignoire, j'ai tout de suite été balancée dans une salle d'accouchement et oui, j'ai passé un bon moment couchée sur le dos...

6. ombellina  le 20-01-2014 à 20:27:51  (site)

Coucou,

Le sujet du post-partum est parfois délicat à aborder, mais il permet d'échanger nos expériences et de faire en quelques sorte de la prévention.

C'est drôle, on a vécu un truc similaire, je parle de la boule de tennis qui est tombée lol
Chez moi, c'était plus petit et l'apparence me faisait penser à des résidus de placenta, un caillot entouré de membranes (c'était bien de cela dont il s'agissait).

J'ai perdu énormément de sang, je devais changer ma serviette toutes les 30 mn les 3 premiers jours.
En fait, j'ai fait une infection, qui a été immédiatement traitée par antibio.

Je n'ai pas pris la péridurale, mais j'ai bien eu droit à une épisio, très grande et mal effectuée par une jeune sage-femme ; elle m'a aussi loupée 3 fois pour mettre le cathéter, je me suis retrouvée avec un énooorme bleu.

Forcément, les suites ont été plus difficiles et plus longues, mais pas horribles non plus.

Tu n'es pas la seule à évoquer la paralysie temporaire d'un membre, après une péri.
Perso, lors de mon 1er accouchement, j'avais demandé une anesthésie locale, mais elle n'avait été efficace que d'un côté...

Avec le périnée, vu que j'étais assez sportive, je n'ai pas eu d'inconvénients particuliers.
Je recommande vivement la rééducation périnéale à toutes les futures mamans, sportives ou non, c'est super important !

(encore un message de 100 lignes) Rire

7. mamanh24  le 20-01-2014 à 22:47:00  (site)

Aïe, tu n'as pas été gâtée non plus dis-donc... Merci en tout cas d'avoir également partagé ton expérience post-partum ! Et ne t'inquiète pas pour le message "de 100 lignes", ça me fait toujours plaisir d'avoir un peu de lecture ! Bonne soirée !

8. ombellina  le 21-01-2014 à 09:32:19  (site)

Coucou,

J'aime aussi la lecture, ça tombe bien ;-)
Tu vois, malgré tous ces inconvénients, je ne l'ai pas trop mal vécu.
Le bonheur d'avoir mon petit a largement pris le dessus sur la douleur et sur les autres désagréments.

Par contre, j'avais oublié de rebondir sur l'oubli de la sonde urinaire chez ton amie.
Je trouve cela incroyable quand même !
Elle aurait pu faire une infection du tonnerre voire se blesser...

9. mamanh24  le 21-01-2014 à 13:47:45  (site)

C'est vrai que le bonheur d'avoir enfin son bébé prend le dessus, mais je pense que j'aurais pu mieux le vivre en rentrant plus rapidement chez moi peut-être. Mon séjour à la maternité que je n'ai pas tellement apprécié fera sûrement l'objet d'un nouvel article bientôt...
Au sujet de mon amie, je me suis mal exprimée. En fait, à cause de l'accouchement, elle a eu un problème à la vessie ou aux reins, je ne me souviens plus précisément, et ne pouvait plus uriner, ce qui était très douloureux évidemment. Mais au début, le personnel médical a cru que c'était normal et ne s'en est pas inquiété. La situation, qui aurait pu être réglée facilement au départ, a donc dégénéré et elle a été contrainte de porter une sonde urinaire pendant un mois après son accouchement... Je n'ose même pas imaginer ce que ça doit être pénible.

10. Sophia et Camille  le 24-01-2014 à 23:12:15  (site)

Peut-être que ça rassurera quelques femmes de savoir que pour d'autres femmes, ça se passe un peu mieux je dirai.
Je ne sais pas du tout si je suis un cas à part, si c'est de la chance ou pas mais je n'ai pas eu tous ces désagréments (j'en ai eu d'autres que vous ne m’enivriez sûrement pas!). Je n'ai pas beaucoup saigné après l'accouchement, je ne me souviens pas de quelque chose de terrible. Les contractions reprennent un peu, c'est vrai, c'est pas très agréable mais ça va.
Les gaz, je ne m'en souvenais plus mais c'est vrai LOL!
La péridurale a été très bien faite (on me l'a faite allongée sur le côté et pas assise, mon homme me tenait), j'étais bien après la pose et j'ai pu pousser, sans épisio. Mon bébé était TRES petit, ceci explique pourquoi je n'ai pas eu besoin d'épisio.
Je n'ai pas tellement focalisé sur les douleurs physiques car j'avais un petit traumatisme à gérer, plus psychologique.
C'est très bien de dire la vérité aux futures mamans, je pense que mieux on est préparées, mieux on peut le gérer.
Super blog by the way!

11. mamanh24  le 26-01-2014 à 22:10:32  (site)

Merci pour le compliment ! Effectivement, c'est bien aussi de savoir que ça se passe mieux dans certains cas ! Je crois que tout ça dépend de beaucoup de choses et notamment des conditions lors de l'accouchement. Je ne savais pas qu'on pouvait avoir une péridurale en étant couchée sur le côté ! Merci pour ton témoignage !

12. Aeterna  le 27-01-2014 à 10:58:34

oui, tout ça, mais tu as oublié ce qui selon moi est le pire ... (ca veut dire que tu n'en as pas eu .. et tant mieux )
il s'agit des hémorroides !
Ca fait pleurer les plus costauds !
C'est juste abominable !
j'en ai eu après l'accouchement du 1er, et j'en ai eu toute la grossesse puis après le 2e accouchement.
Interdiction de manger épicé, sinon je paie cash dans les 6h.
ca va me suivre toute ma vie !!!

13. mamanh24  le 27-01-2014 à 13:29:17  (site)

Aïe aïe aïe Aeterna, tu as dû bien trinquer ! J'ai effectivement eu la chance de ne pas en avoir, et ça me faisait peur pourtant. Je ne savais pas qu'en plus on ne pouvait plus manger épicé sous peine de morfler aussi sec ! Pas cool...

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article