posté le 03-02-2014 à 22:58:41

Mon mois en couleurs #JANVIER

Début janvier, je participais au nouveau rendez-vous organisé par Chamallows and Co, devenu Natachouette and CoMa semaine arc-en-ciel. Entre temps, ce rendez-vous a évolué pour devenir Mon mois en couleurs. Je suis en retard cette fois-ci mais normalement, vous retrouverez ce billet chaque dernier jour du mois pour faire le bilan en couleurs du mois écoulé !

Encore merci à Natachouette pour cette jolie idée !

 

 

 

 

 

En janvier :

 

J'ai vu rouge après que mon chat m'ait ramené plusieurs oiseaux morts à la maison, que je connaissais bien et que j'avais l'habitude de nourrir, comme un rouge-gorge et une tourterelle... 

On a profité d'un jour où le ciel était bleu pour aller faire un tour à la mer à Ostende en Belgique. Une belle journée malheureusement gâchée par un petit papier rose retrouvé sur la voiture à notre retour au parking. Et oui, nous nous étions garés sur une place pour camping-car sans nous en rendre compte. Toutes les voitures garées autour étaient concernées aussi mais ça ne nous a pas consolés pour autant... 

Comme chaque hiver, je suis blanche comme un cachet d'aspirine (pour pas dire comme un c**). Sans compter que l'été dernier, je n'ai pas tellement pu profiter du soleil avec ma toute petite Coquillette qui ne supportait pas la chaleur. Alors vivement le printemps pour retrouver des couleurs ! 

J'ai eu une peur bleue en m'apercevant que mon neveu de 18 mois avait réussi à trouver une (grosse) paire de ciseaux chez mes beaux-parents et avait mis une des lames dans sa bouche. Note à moi-même : tripler d'attention quand Coquillette se mettra à marcher !

Et puisqu'on parle de couleurs, ça me fait penser à un cadeau que vint d'avoir Coquillette : la toupie de la mer V-Tech. A force de l'entendre tous les jours, je suis incollable sur les couleurs des animaux de la mer : le crabe est rouge, la tortue est verte, le dauphin est bleu, la pieuvre est rose. Sauf que le souci avec les jouets V-Tech c'est que si Coquillette appuie sur un autre bouton avant la fin de la phrase, ça enchaîne avec le nouveau texte et on se retrouve avec des associations bizarres du genre : "la tortue est violet" ou "le crabe est le dauphin" WTF ?

Allez, je vous souhaite à tous un mois de février haut en couleurs ! 

Articles liés
"Ma semaine arc en ciel"
 


 
 
posté le 02-02-2014 à 22:30:13

L'astuce du dimanche #10

Assez vite après sa naissance, Coquillette a commencé à avoir de vilaines croûtes de lait sur le cuir chevelu, en particulier sur le dessus du front. Après m'être renseignée, j'ai décidé de lui appliquer de l'huile d'amande douce et de laisser reposer plusieurs heures avant de lui laver les cheveux. La technique n'a pas été totalement inefficace mais n'a pas non plus été un franc succès. La pédiatre m'a conseillé une crème Uriage qui n'a pas donné beaucoup plus de résultats et les croûtes de lait persistaient, semaine après semaine. Finalement, une amie puéricultrice m'a conseillé de lui laver moins souvent les cheveux, et c'est là que tout s'est arrangé.

Il a suffi que je ne lui lave les cheveux qu'un jour sur deux pour commencer à voir de vraies améliorations. En plus, je me suis aperçu que ses cheveux n'étaient pas plus sales pour autant. A présent, j'ai encore espacé ses shampoings et je ne lui lave les cheveux qu'un jour sur trois ou quatre. Coquillette n'a plus du tout de croûtes de lait et ses cheveux n'ont pas l'air gras pour autant. Ce n'est peut-être pas une solution qui conviendra à tous les bébés qui ont chacun des peaux aux caractéristiques bien différentes, mais ça ne coûte rien d'essayer !

Bonne fin de soirée à tous ! 

 


Commentaires

 

1. fanfan76  le 03-02-2014 à 11:35:08  (site)

Bonjour, l'essentiel c'est que tu es trouvé la bonne solution pour ta petite Coquillette. Bises bon début de semaine. fanfan76

 
 
 
posté le 01-02-2014 à 21:32:08

Demain, c'est la Chandeleur ! (recette insisde)

 

 

 

 

Des recettes de crêpes, il doit en exister quasiment autant que de cuisiniers. Et comme demain, c'est la Chandeleur, je suis sûre que je ne serai pas la seule blogueuse à partager avec vous ma propre recette, mais tant pis ! Je ne peux pas garder un tel secret pour moi parce que sachez-le, ma recette de crêpes est la meilleure, absolument. Je la tiens de ma mère, qui elle-même la tenait de sa grand-mère, qui elle-même la tenait probablement de sa mère aussi, etc... Tout ça pour dire que ma super recette de crêpe ne vient pas de Marmiton (je n'ai rien contre Marmiton hein, c'est même un site que je fréquente assidûment !), et que je la fais (ou que j'aide ma mère à la faire) depuis que je suis haute comme trois pommes. (Et l'assiette de la photo, je la connais depuis que je suis haute comme trois pommes aussi !)

Les crêpes représentent pour moi des tas de souvenirs de moments heureux en famille (pas seulement à la Chandeleur, évidemment), des soirées un peu à part où on ne mangeait que du sucré (rien de tel quand on est enfant !). Je me souviens qu'à chaque fois que ma mère en faisait, je lui disais : "mmmh, maman, tes crêpes, elles sont meilleures à chaque fois !". C'était presque devenu une tradition et pourtant, je le pensais vraiment. Aujourd'hui, j'ai pris la relève et j'ai hâte que Coquillette soit suffisamment grande pour goûter à ces fameuses crêpes.

Bon allez, je vous donne ma recette et mes secrets :

 

Ingrédients (pour 2 personnes gourmandes):

- 3 oeufs

- 250g de farine

- 500ml de lait

- 1 cuillère à soupe d'huile

- 1 cuillère à soupe de rhum 

- une pincée de sel

 

1. Versez la farine dans un saladier et ajoutez-y une pincée de sel. Faites-y un puit au centre dans lequel vous versez la cuillère d'huile

2. Ajoutez trois oeufs et commencez à mélanger avec un fouet.

3. Ajoutez ensuite progressivement le lait, petite dose par petite dose, en mélangeant bien au fouet à chaque fois pour qu'il n'y ait pas de grumeaux.

4. Finissez la pâte en y ajoutant une cuillère à soupe de rhum.

5. Laissez ensuite reposer la pâte pendant au moins une heure. C'est très important pour la consistance de la pâte, afin que la farine s'imbibe bien du lait.

6. Une fois l'heure passée, remélangez un petit coup la pâte pour qu'elle soit bien homogène et rajoutez-y de l'eau (un peu mais pas trop) pour obtenir une consistance plus liquide.

7. Faites chauffer la crêpière. Quand elle est chaude, graissez-la un utilisant soit un petit bout de margarine, soit un morceau d'essuie-tout trempé dans l'huile. Il faudra regraisser la crêpière entre chaque crêpe (juste un peu, pour que la crêpe n'adhère pas)

8. Versez une petite louche de pâte et faites tourner la crêpière pour bien l'étaler sur toute la surface.

9. La crêpe est prête à être retournée quand les bords commencent à se détacher de la crêpière. Là vous avez le choix, une spatule pour les prudents, le lancer dans les airs pour les plus audacieux !

10. Une fois de l'autre côté, la crêpe ne doit plus cuire qu'une quinzaine de secondes à tout casser. Nouvelle étape qui peut vous sembler dérisoire mais qui en fait a vraiment de l'importance elle aussi : pendant tout le temps de la cuisson sur la seconde face, écrasez la surface de la crêpe avec le plat d'une spatule afin de chasser tout l'air. Cette technique vous permettra d'avoir des crêpes beaucoup plus souples et bien meilleures, croyez-moi !

 

 

 

 

 

Et voilà, vos crêpes sont prêtes à être dégustées ! Cassonade, chocolat (avec des brisures de spéculoos dedans, miam !), confitures ou miel, voilà ce que j'y mettrai demain de mon côté. Mais mon homme, qui est plus salé que sucré, y met lui de la crème fraîche, du jambon, du fromage râpé et des champignons et se régale comme ça ! C'est ça qui est bien avec les crêpes : chacun fait selon son goût !

 

 

 

 

 

Et si vous faites des crêpes demain, n'oubliez pas la tradition : placez une pièce de monnaie dans votre main gauche (ou droite si vous êtes gaucher) pendant que vous faites sauter la crêpe. Si vous réussissez, ça vous assure de bonnes finances pour l'année à venir !

 


Commentaires

 

1. fanfan76  le 01-02-2014 à 21:44:49  (site)

Bonsoir et merci demain, je prends ta recette, merci aussi pour le conseil de chasser l'air de l'autre coté de la crêpe, moi je les trouve toujours un peu sèches, alors promis demain je suis tous tes conseils, MERCI. fanfan76

2. mamanh24  le 01-02-2014 à 21:52:49  (site)

Super ! J'espère que tu ne seras pas déçue alors, je vais m'en vouloir sinon ^^ Tu me tiendras au courant ? Bonne Chandeleur !

3. anaflore  le 02-02-2014 à 06:51:51  (site)

moi en bonne bretonne je mets du beurre et avec un bon verre de cidre les miennes sont pas mauvaises non plus lol!!

4. mamanh24  le 02-02-2014 à 09:47:18  (site)

Hihi je veux bien croire ! Je rajoute que je me régale quand même avec d'autres recettes de crêpes hein !

5. fanfan76  le 02-02-2014 à 18:40:05  (site)

Bonsoir, merci pour la recette, les crêpes étaient délicieuses, je n'avais pas de rhum, alors j'ai mis de la bénédictine, alors peu-être pas assez fort en goût mais je vais réessayais avec du rhum, je vais en acheter. Avec ton conseil, je les ai trouvé plus moelleuses que celles que je fais d'habitude. Merci. Bises. fanfan76Image and video hosting by TinyPic

6. mamanh24  le 06-02-2014 à 19:50:07  (site)

Super Fanfan ! Contente que la recette t'ait plu ! Si tu achètes du rhum spécialement pour les crêpes, je te conseille du rhum ambré Negrita, il est parfait ! Bonne soirée !

 
 
 
posté le 31-01-2014 à 20:18:46

Les pour et contre du cododo

Très longtemps avant d'avoir Coquillette, très longtemps avant même de concevoir le projet d'avoir un enfant, j'avais des idées très arrêtées sur le cododo. Pour moi c'était non, un point c'est tout. Je ne voulais même pas que mon éventuel bébé dorme dans ma chambre pendant les premières semaines. Peut-être parce que c'est comme ça que j'ai été élevée : jamais je n'ai dormi dans le lit de mes parents, même malade, même après un cauchemar. Je me souviens d'y être allée une seule et unique fois pour partager un petite déjeuner au lit avec ma mère pour je ne sais plus quelle occasion. Et de ce que je m'en souviens, ça m'allait très bien comme ça.

 

 

 

 

 

Mes idées n'ont pas changé quand je suis tombée enceinte, ni même quand j'ai accouché. Sauf que quand je suis rentrée à la maison avec mon minuscule bébé et qu'il a fallu le laisser tout seul dans sa chambre, mes belles idées m'ont fait bien mal au coeur. Et m'ont bien stressée aussi ! Il fallait me voir, le premier soir, avec le son du baby-phone au maximum, à le porter à mon oreille toutes les cinq minutes au cas où il ne marcherait pas bien, en train de demander à mon homme de baisser le son de la télé parce que ça risquait de couvrir ses pleurs, hum... (Maintenant, le baby-phone est à l'autre bout du salon, avec le son au minimum, et je ne loupe jamais un appel pour autant). Bref, c'était dur, mais j'ai tenu le coup. L'allaitement la nuit ne m'a pas fait changer d'avis non plus. J'allais dans sa chambre et je m'installais dans un fauteuil inconfortable pour lui donner le sein, et j'avais froid, mais c'était comme ça. 

Je rajoute en passant que mon mari, lui, ça ne l'aurait pas dérangé du tout d'avoir Coquillette dans notre lit. En fait, il le demandait même à demi-mots. Les rôles sont inversés chez nous ! 

Mais un jour, j'ai quand même craqué. J'ai craqué parce que j'étais épuisée, que Coquillette ne faisait pas de sieste ailleurs que dans mes bras et que j'avais vraiment, mais vraiment, besoin de dormir. Alors j'ai pris toutes les précautions possibles (parce que le cododo me faisait peur aussi, à cause des risques d'étouffement), j'ai placé ma Coquillette sur mon torse, à plat ventre, parce que c'était comme ça qu'elle était bien, et on s'est endormies toutes les deux. C'est sûrement une des meilleurs décisions que j'ai prises en tant que jeune maman. Cette sieste est devenue notre petite habitude du matin et j'ai retrouvé mes forces petit à petit. 

Pour autant, le cododo la nuit n'était toujours pas à l'ordre du jour pour moi, d'autant qu'à 6 semaines, Coquillette s'est mise à faire des nuits de 11 heures d'affilée toute seule dans son lit. Un vrai petit ange. Le hic, c'est que ça n'a pas duré. A partir de 3 mois, probablement à cause de la chaleur de l'été, les nuits sont devenues un enfer. Et au bout d'un moment, j'ai à nouveau craqué, cette fois pour le cododo de nuit. La lecture du livre d'Elisabeth Pantley "Un sommeil paisible et sans pleurs" n'a probablement pas été étranger à cette décision, d'ailleurs. Pas dès le soir, mais à partir de 2 ou 3 heures du matin, quand on n'en pouvait plus de faire des allers-retours. Coquillette étant plus grande à ce moment là, je ne la mettais plus sur moi bien entendu, mais elle dormait entre nous. Je retirais mon oreiller pour qu'elle ne risque pas de se retrouver avec le nez collé dessus.

 

Je vais vous livrer mon bilan de ces expériences de cododo sous forme de pour et de contre, parce qu'aujourd'hui, je ne suis plus totalement contre, mais pas totalement pour non plus.

 

Pour :

- le cododo permet au bébé et à ses parents épuisés de dormir et de se reposer, et c'est le début d'un cercle vertueux qui peut mener à un endormissement plus facile du bébé

- je ne connais rien de plus agréable ni de plus mignon que de voir son bébé s'endormir juste à côté de soi (ou sur soi) et de s'abandonner complètement. c'est encore plus adorable quand il prend votre tête entre ses petites mains

- les adeptes du cododo lui trouvent beaucoup de vertus et je pense qu'ils n'ont pas tort. J'aime assez l'idée de favoriser le maintien du lien mère-enfant, mais pas tout le temps

- ce n'est pas parce qu'on utilise le cododo de temps en temps qu'il deviendra nécessairement une habitude dont le bébé ne pourra plus se défaire. J'en suis la preuve vivante 

 

Contre :

- j'aime mon confort pour dormir et avec un bébé, le confort n'est pas le même. Pas d'oreiller, pas de couette, pas de place (je me suis déjà retrouvée coincée tout au bord du lit), courbatures au réveil, pas génial. Le cododo permanent ne me conviendrait donc pas du tout

- les dangers du cododo ne sont pas à négliger quand même : l'écrasement ou l'étouffement me faisaient bien flipper au début

- le stress qui découle de ces dangers. Je me réveillais au moindre bruit, je guettais les mouvements mon mari, n'hésitant pas à le taper sèchement s'il avait l'air de se rapprocher trop de Coquillette en se retournant. Et quand Coquillette ne dormait pas avec nous, je me révaillais parfois en panique en la cherchant dans le lit (alors qu'elle n'y était pas), persuadée qu'elle était enfouie sous les couvertures (et c'est arrivé aussi à mon homme, alors on ne se moque pas !)

 

Il existe certainement bien d'autres arguments pour et contre, mais vous connaissez en tout cas les miens. Si c'était à refaire, j'utiliserais certainement le cododo un peu plus tôt avant d'être totalement épuisée. Aujourd'hui, il m'arrive encore de faire des siestes avec Coquillette parce qu'ainsi, elle dort généralement plus longtemps. La nuit, elle dort généralement de 19h20 à 6h30/7h dans son lit, comme quoi le fait d'avoir cododoté pendant une période ne l'a pas empêchée de "prendre son indépendance". Parfois, quand elle fait ses dents ou simplement qu'elle dort mal, on la prend avec nous dans le lit vers 3 ou 4h du matin pour finir la nuit paisiblement. C'est une formule qui semble nous convenir à tous. 

Et vous, adeptes du cododo ou pas ? 

 

 


Commentaires

 

1. Mama Loca  le 31-01-2014 à 22:14:42  (site)

Haaa le cododo il a fait couler beaucoup d'encre!
Moi j'étais totalement contre et puis en fait j'en fait un peu ^^,je fais plus des "codo-siestes" vu que Pepito ne sieste pas si je ne suis pas collé à lui!
Et le matin quand Pepito se réveille à 6h ben en fait c'est pas si mal le cododo pour prolonger un peu la nuit!!
Mais comme toi je ne suis pas tout à fait sereine quand il est avec nous j'ai toujours la trouille de lui faire du mal...

2. mamanh24  le 31-01-2014 à 23:00:51  (site)

Je fais comme toi aussi quand Coquillette se réveille trop tôt ! Mais maintenant qu'elle est plus grande, quand on la ramène dans notre lit le matin, on n'arrive plus vraiment à dormir : elle veut surtout jouer et nous faire des câlins, quand elle ne nous tape pas ^^

 
 
 
posté le 30-01-2014 à 22:04:07

Mamie aux doigts de fée

Coquillette a de la chance : sa maman n'est pas très douée pour la couture et le tricot mais ce n'est pas le cas de sa grand-mère maternelle ! 

Elle lui a déjà tricoté des pulls et des petits chaussons depuis sa naissance mais dernièrement, je dois dire qu'elle s'est dépassée avec un adorable "doudou étiquettes" (Coquillette a une passion pour les étiquettes) et en décorant un chemisier de façon très originale...

Je vous montre ?

Voici le doudou à étiquettes avec la chouette qu'elle a brodée dessus à la machine à coudre :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voici comment elle a customisé un chemisier blanc tout simple acheté en grande surface : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle a cousu des petits chats en feutrine prêts à utiliser et a ensuite utilisé de la laine pour réaliser la petite pelote. C'est pas trop mignon ?

Merci Mamie ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article