posté le 28-03-2014 à 13:41:00

Come-back !

Me revoilà après quelques jours d'absence ! Je suis désolée de vous avoir laissés en plan mais là, je dois dire que pas mal de choses se sont cumulées au cours de la semaine écoulée. L'écran de mon PC m'a lâchée pour commencer, m'obligeant à racheter un nouveau joujou. Et puis ce week-end, soirée mariage pour laquelle nous avons laissé Coquillette un soir pour la première fois depuis sa naissance (quasiment un an, whoua !). Tels des fous que nous sommes, après avoir dormi quelques trois heures, nous avons ensuite enchaîné avec un séjour de 2 jours en Normandie à 3 à l'occasion de nos trois ans de mariage, je vous parlerai d'ailleurs de ce séjour très vite. Là-dessus, ajoutez un érythème fessier géant qui m'a causé bien du souci, une Coquillette qui s'est mise à refuser ses biberons et à se contenter de quelques cuillères de purée, des vaccins bien douloureux pour la mistinguette qui n'ont rien arrang, et une maman (coucou c'est moi) complètement crevée et qui se traîne... Mais c'est reparti, je reprends le clavier avec plein de choses à vous raconter dans les prochains jours : la solution miracle à l'érythème fessier, notre séjour de rêve en Normandie, Coquillette qui s'est mise à galoper partout à 4 pattes, et puis plein d'autres choses encore mais je ne vais quand même pas tout vous raconter maintenant !
 


 
 
posté le 18-03-2014 à 10:04:15

Le top 5 des remarques qui m'ont tapé sur les nerfs

Des remarques sur la façon dont on choisit d'élever ses enfants, je pense que tout le monde en entend, et certainement pendant longtemps... Voici une compilation des "meilleures" que j'ai entendues depuis que Coquillette est arrivée :

 

 

- Venant d'une personne de ma famille, qui vient me voir à la maternité deux jours après l'accouchement et dont le regard tombe sur mon ventre : "ben dis-donc, il y en a un deuxième ou quoi ?" Merci, ça fait toujours plaisir...

 

 

 

 

 

- Trois semaines après la naissance de Coquillette, la pharmacienne à qui j'achète des sachets de conservation de lait maternel avise l'écharpe dans laquelle je porte mon bébé : "faites attention hein, entre l'écharpe et l'allaitement, vous risquez d'avoir une relation trop fusionnelle" Mmmmhh mmmhhh...

 

- "Il faut la laisser pleurer. Laissez-la respirer un peu !" Plutôt classique cette remarque me direz-vous, mais c'est plus drôle quand on sait de qui elle vient, à savoir d'un jeune papa d'un bébé de 8 mois de plus que Coquillette qui ne voulait absolument pas d'enfant jusqu'au jour où, 48h avant l'accouchement, il a découvert que sa copine était enceinte (non non elle n'avait pas fait de déni, elle ne lui avait juste rien dit et lui n'avait rien vu, on se demande bien comment...cette histoire est un vrai mystère). Alors du jour au lendemain, le voilà qui se reconvertit en donneur de leçon pour élever un bébé. Le sien, pour l'endormir, il le met devant la TV. Chacun ses méthodes, mais que chacun se les garde !

 

- Je vais à la Sécu pour quelques renseignements concernant mon congé parental et mon congé maternité à venir pour cause de deuxième grossesse. J'explique ma situation et que je dois reprendre le travail fin juin, sauf que je suis à nouveau enceinte. "C'est embêtant", me répond la fille en face de moi, limite moqueuse. Ben non, pas vraiment, pas du tout même...  

 

- Et puis il y a les remarques sur le fait qu'on n'aie pas encore fait garder Coquillette en soirée. Ce choix qu'on a fait jusqu'à présent m'a forcément valu d'être absente lors de quelques soirées entre amis. Et là, je ne vous raconte pas comme ça papote sur mon dos. Remarques venant de gens qui n'ont pas d'enfants, évidemment. Sinon, peut-être qu'ils comprendraient que tant que Coquillette se réveillait souvent la nuit et ne voulait voir que moi dans ces moments là, je ne pouvais pas m'absenter sous peine de faire vivre un calvaire à celui ou celle qui la garderait (notamment pendant la période d'angoisse du 8e mois), ou peut-être qu'ils comprendraient qu'on ne voulait pas non plus la laisser à n'importe qui, étant donné que nous habitons loin de notre famille et de nos amis qui ne pouvait donc pas forcément venir jusque chez nous pour la soirée. Ou peut-être qu'ils comprendraient que quand on rentre à 4h du matin mais qu'on doit quand même se lever à 6h30 pour le bébé, c'est dur... 

 

Et vous, c'est quoi les remarques qui vous ont le plus agacé depuis que vous avez des enfants ? 

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. debby64  le 18-03-2014 à 19:21:50

moi j'en ai le jour de ma sortie de la maternité :/ par une sage femme ( y a presque 3 semaines maintenant). elle vient me remettre les ordonnances pour mon ptitbonhomme et pour faire la mienne pour une contraception . Quand j'ai dit que je ne voulais pas d'ordonnance pour une contraception , la sage femme ma regarder de travers parce que j'ai refusée ... Elle me répond vous savez que le risque 0 n'exciste pas ... Je lui répond oui je sais , mais au vu de mes antécédents médicaux ( mon grand je l'ai eu au but de 8 ans et demi et très grosse complications après sa naissance et bébé 2 je l'ai par FIV suite au soucis de la naissance de mon aîné ) bref un parcours difficile .... J'en ai parlé avec mon homme et on est d'accord tout les deux pour pas que je reprenne de contraception au vue de notre parcours.

Et j'ai eu le même discours le lendemain avec la sage femme qui vient a domicile ... comme quoi je suis inconsciente de ne pas prendre quoi que ce soit ...

comme j'ai dis aux sages femmes, si je dois tombée enceinte pour la troisième fois ( chose sur laquelle je doute un peu beaucoup ) mais on sera pour ce bébé et si cela devait de nouveau arrivé avec cette éventuelle troisième grossesse a ce moment la j'envisagerai de prendre une contraception . Mais comme j'ai eu mon second par fiv les chances d'une éventuelle troisième grossesse reste pour moi quelque chose d'irréelle , mais chance reste sont plus que minime , bref ...

2. Mama Loca  le 19-03-2014 à 11:15:47  (site)

Hello, ma belle-mère m'en a sorti des bonnes.
Par exemple mon Pepito qui fait quasi pas de siestes "Oh ben avec moi il dormirait car MOI je ne lui cèderais pas" > ben oui c'est vrai qu'à un mois il fait déjà des caprices et moi comme une conne je lui "cède".
Elle m'a aussi sorti "J'ai tout de suite su que vous en baveriez avec lui" comme si on avait fait un démon en devenir... je trouve ça lourd à porter pour un bébé qu'on clame partout qu'il est difficile alors qu'en fait au début il a beaucoup souffert des coliques et pleurait beaucoup. Mais ça veut pas dire que c'est déjà une terreur!

3. Aeterna  le 26-03-2014 à 14:21:18

ca me rappelle effectivement des paroles blessantes, maladroites...
Mais curieusement j'oublie assez vite sauf quand ca vient de proches ou de gens qu'on aime...
Mon chéri qui me fait remarquer mon petit ventre (ma fille a 14 mois et il reste un peu de gras)....
En fait le reste me glisse dessus. quand je porte en écharpe, quand on refuse une soirée parce qu'on a les enfants etc ... je m'en fiche :-)

4. mamanh24  le 10-04-2014 à 21:38:15  (site)

Arf, pas cool la belle-mère Mama Loca... j'aurais pas apprécié non plus à ta place !
Sinon je suis un peu comme toi Aeterna, ça m'énerve sur le coup mais je laisse couler, et après, j'en ris plus qu'autre chose !
Debby64, j'imagine à quel point tu as dû avoir envie de leur répondre "mais de quoi je me mêle ?" Je suis comme toi, je n'ai pas repris de contraception après l'accouchement mais heureusement, personne ne m'a rien dit !

 
 
 
posté le 17-03-2014 à 14:26:07

Ce corps de femme enceinte

J'aime bien regarder de quelle façon mes lecteurs arrivent sur mon blog. Aujourd'hui, j'ai vu que quelqu'un était arrivé chez moi en tapant "ne supporte pas son corps enceinte" dans un moteur de recherche. D'abord, je me suis dit que c'était triste parce que pour le coup, ce n'est pas vraiment ce qui m'est resté comme impression de ma première grossesse. Et puis après quelques secondes de réflexion je me suis rendu compte que ce n'était pas tout à fait vrai. J'ai bien aimé être enceinte, ça c'est vrai, et j'ai été fière d'arborer mon gros bidon pendant les derniers mois mais...

D'abord, il y a ce que j'appelle la phase de transition. On commence à grossir, mais personne ne peut savoir pourquoi. En fin de compte, ça ressemble plus à de la graisse, surtout quand on n'est pas encore passé au pantalon de grossesse et qu'on est toute boudinée dans ses anciens pantalons. Je suis en plein dedans en ce moment ! C'est sûr que ce n'est pas ma phase préférée, et quand je vais à la piscine pour les bébés nageurs, j'essaye de dire le plus de fois possible haut et fort que je suis enceinte. Ridicule n'est-ce pas ? Surtout que les parents, aux bébés nageurs, franchement, ils n'ont d'yeux que pour leurs enfants. C'est mon cas d'ailleurs, et s'il y avait une maman enceinte de 8 mois 1/2 je ne la calculerais peut-être même pas (bon j'exagère peut-être un poil), alors ne parlons même pas de mon mini-bidon. Mais bon, difficile de se détacher de l'image que les autres ont de nous, malheureusement... Ceci dit, je sais que ce n'est qu'un transition, que ça ne va pas durer et je vis tout ça très bien malgré tout.

Finalement, ce qui a été beaucoup plus dur à gérer quand j'étais enceinte de Coquillette, c'était de ne plus pouvoir faire ce que je voulais avec mon corps. Je suis du genre à m'asseoir sur l'accoudoir du canapé en équilibre, à faire toutes sortes d'acrobaties pour le moindre geste du quotidien, et quand on n'arrive même plus à mettre ses bottes ou à s'épiler, c'est déjà plus difficile à vivre. Pas facile non plus de sentir ce poids qui est quand même fatigant à porter et qui rend des tas de choses pénibles à faire comme prendre une douche, fouetter la pâte d'un gâteau ou simplement faire la queue dans un magasin. En revanche, esthétiquement parlant, je n'ai jamais eu de mal à supporter mon corps de femme enceinte. J'étais très fière de mon ventre-ballon que je photographiais sous tous les angles. Ah si, les doigts boudinés c'est pas très glamour quand même, mais je le prenais à la rigolade plus qu'autre chose. 

 

 

 

 

 

Volontairement, je ne parle pas des traditionnels maux de grossesse mais uniquement de mon ressenti. Oui, il y avait des choses un peu difficiles à supporter au quotidien. Mais non, ce n'est pas ce qui me vient à l'esprit en premier quand je repense à la grossesse. Ceci dit, je comprends très bien que ce soit plus dur pour certaines, nous vivons toutes les choses d'une manière différente. J'ai par exemple connu une fille qui ne pouvait envisager sous aucun prétexte de tomber enceinte parce qu'elle ne pouvait pas concevoir d'avoir un bébé dans le ventre.

Et vous, femmes enceintes ou ex-femmes enceintes, comment trouviez-vous cette femme dans le miroir ? Vous sentiez-vous à l'aise avec votre nouveau corps ?

 


Commentaires

 

1. sam la luciole  le 17-03-2014 à 15:38:26

Pour la première grossesse j'ai adoré voir mon poids augmenter, me dire que ca prouve que bébé va bien et voir mon ventre s'arrondir petit à petit , j'ai savouré à fond cette grossesse jusqu' à ne pas me rendre compte à quel point la rétention d'eau m'avait rendu énorme et gonflée vive les photos de fin de grossesse et accouchement pour réaliser après coup de l'étendue des dégâts ^^ .Je n'ai pas fait de régime j'ai attendu que le poids parte petit à petit , et à peine mon jeans fétiche en 36 retrouvé ( plus d'un an plus tard) une bonne nouvelle s'annoncée pour la seconde fois. Pour cette grossesse que je vis actuellement (j'en suis à 31sa ) le ventre est plus petit mais est sorti plus tôt les amis ont repéré le petit "bourrelet " qui dépasse du jeans lors d'un repas au 3mois de grossesse sans osé nous dire quelque chose , et vu que je ne bois pas d'alcool au quotidien je ne pouvais pas être trahi par ca, on a donc attendu la fin du repas pour faire l'annonce en voyant qu'ils avaient des doutes et la ils nous ont avoué pour le petit bidon qui dépasse lol. Je profite pleinement de cette grossesse surtout qu'on veut que 2 enfants , en espérant que le massacre niveau vergeture de n°1 n'empire pas pour N°2 et j'espère retrouver mon corps plus vite une fois l'accouchement passé .Je peux dire que pour ces deux grossesses j'ai aimé mon corps , et bien qu'il en garde des traces je m'estime vraiment chanceuse que ce ventre distendu m'offre la chance d'être mère pour une seconde fois Sourire

2. Kimie (de Mots et Emaux)  le 17-03-2014 à 16:18:53  (site)

C'est marrant, je ne me sens pas mal à l'aise (pour l'instant en tout cas, à 7,5 mois de grossesse) avec mon corps. Des fois, j'oublie même que je suis enceinte (mais des coups de pied en interne me le rappellent rapidement !).
Et même je suis assez étonnée de voir mon gros ventre dans le miroir car quand je le regarde (par en dessus donc), je ne le trouve pas si gros que ça mon ventre !).
Par contre, je suis soulagée d'une chose : que la sage-femme m'ait dit que mon nombril n'allait pas ressortir. C'est bête, mais j'avais trop peur de ça !

3. Mama Loca  le 17-03-2014 à 16:19:32

J'ai bien aimé être enceinte, le gros ventre ça ne me gênait pas plus que ça. J'en étais même plutôt fière. Mais c'est vrai au début on a hâte que ça se voit genre "non non j'ai pas juste forcé sur le nutella" Ce qui m'embêtait c'était plutôt mes énooooormes chevilles j'avais les jambes comme des poteaux c'était affreux. Je pouvais plus porter que des tongs j'avais pris au moins 2 pointures beurk, j'ai frôlé les vergetures des pieds LOL

4. Meriiem  le 17-03-2014 à 17:51:56  (site)

Oh que j'attends impatiemment cette sensation Rire

5. Ombellina  le 18-03-2014 à 13:16:12

Coucou,

En ce qui me concerne, j'aime être enceinte, je me sens habitée et encore plus vivante (curieuse sensation, difficile à décrire).

Le gros ventre ne m'a pas complexée du tout, par contre, à partir de la fin du 7ème mois, il était devenu plus embarrassant lol

Ce qui a provoqué des appréhensions sur l'évolution du corps_mais uniquement lors de ma 1ère grossesse_ce sont les mises en garde du style :
"- attention ne mange pas trop de bonbons sinon tu prendras 20 kilos !
- attention aux vergetures, ça va vite..."

Certaines personnes pensant bien faire, ont plutôt tendance à effrayer ; quand on n'a pas d'expérience et qu'on vit sa première grossesse, on peut être plus vulnérable.

Avec mon 2ème bébé, je me suis sentie très différente, plus sereine et moins préoccupée...

6. debby64  le 18-03-2014 à 19:25:57

Pour ma première grossesse 10kg que j'ai perdu lors de mon séjours a la maternité Sourire

Pour mon second j'ai pris 12 kg , il m'en reste 4 a perdre , mais comme j'allaite , je vais attendre avant perdre mes 4 kg lol .

Sinon j'ai adoré être enceinte , sentir mes bébés bougés , c'était top , cela va me manqué :(

7. Vio la Vilaine  le 19-03-2014 à 08:13:12  (site)

Je suis tombée sur ton blog grâce à la sélection d'Hellocoton, et j'en suis bien ravie. La chose rigolote, c'est qu'aujourd'hui l'un de mes articles était également sélectionné, sur un sujet très similaire.

Enceinte de ma Micro-Naine, j'ai plutôt bien vécu mon changement de corps. Ma prise de poids a été très raisonnable, et j'étais relativement mince au départ, donc je n'en faisais pas tout un plat (quoique, un bon plat de sushis, j'aurais bien voulu). En revanche, je pestais toute la sainte journée à cause des maux liés à la grossesse. Mais avec le recul, j'avoue avoir trouvé ces neuf mois (presque) épanouissants, physiquement parlant. Pour un peu, je dirais même que j'ai caressé la fameuse plénitude dont parlent certaines futures-mamans, l'espace d'un instant (entre la sciatique et les remontées acides, par exemple).

Pour le Lardon-bis, c'est une autre affaire. Arrivé un peu par surprise, alors que je n'avais pas perdu tous les kilos de ma grossesse précédente, il s'est installé dans ce corps que je ne m'étais pas encore ré-approprié. Aujourd'hui enceinte de 5 mois et demi, j'ai l'impression d'être (déjà) l'enfant d'une relation criminelle entre une baleine et un flanby. Mon ventre est rond, mais il n'a rien de ferme, j'ai pris un nombre indécent de grammes, et mes hanches mènent chacune une vie indépendante de part et d'autre de ma culotte. Sans parler d'une nouveauté (pour moi) : la mauvaise circulation sanguine. Je découvre ce que ça fait de se réveiller avec des autoroutes de fourmis dans les jambes, et c'est fantastique. Mais bon, au final, désagréments ou pas, je compte bien profiter à fond de cette seconde grossesse, parce que ça reste une expérience extraordinaire qui ne dure pas si longtemps (mais ça, on s'en rend compte après, en général).

Bref. Dites-moi que je ne suis pas la seule à geindre sans cesse. Hein ? Merci.

Et surtout bonne continuation à toi !

smiley_id147752 (Oh, trop marrant, on peut mettre des smileys ! Merci pour ce revival de mes années MSN) (Pour l’anecdote, j'ai rencontré le papa de mes enfants via ce chat, il y a jadis-très-longtemps)

 
 
 
posté le 17-03-2014 à 13:48:41

L'astuce du dimanche du lundi (et oui encore !)

Décidément, je ne suis pas très assidue en ce moment ! Bon j'ai une excuse, je viens d'enchaîner trois anniversaires en cinq jours, avec cadeaux à préparer et soirée chez des amis ou repas en famille qui vont avec. C'est donc avec des cernes sous les yeux que je reprends le clavier pour l'astuce du dimanche avec un tout petit peu de retard !

Cette astuce m'a justement bien aidée ces jours derniers, c'est-à-dire en période de course contre le temps et de déménagement à droite à gauche. Je fais toutes les compotes (et purées) de Coquillette moi-même et j'y mets un point d'honneur. Si j'ai pris un congé parental, c'est justement pour pouvoir assumer ce genre de taches. Mais parfois, je suis à la bourre, il est 16h et je n'ai pas le temps de couper les pommes, les poires et les scoubidous pour les faire cuire et les réduire en bouillie, surtout qu'il y a un bébé impatient et affamé qui me hurle dans les oreilles. Alors dans ces cas-là, j'ai toujours une banane en stock et Coquillette mange un écrasé de banane minute. Je ne connais rien de plus rapide et elle adore ça ! Et si on est invités chez quelqu'un un après-midi, il suffit d'emmener la banane, sans que ça nécessite aucune préparation. Je peux vous assurer que c'est bien utile quand on est à la bourre pour partir, qu'il faut encore s'habiller, changer une couche et charger la voiture !

Sur ce, bon dimanche lundi à tous ! 

 


 
 
posté le 12-03-2014 à 10:08:17

Reprendre soin de soi-même

Quand j'ai appris que j'étais à nouveau enceinte, comme pour la première fois d'ailleurs, une des premières choses que j'ai pensé c'est que j'allais devoir revoir mon hygiène de vie. 

Mais cette fois-ci, la différence, c'est que ça impliquait bien plus de changements ! Je me suis rendu compte que cela faisait bien longtemps que je ne faisais plus attention à moi, à ma santé, à ce que je mangeais. Depuis la naissance de Coquillette, il n'est pas rare que je saute des repas pour gagner du temps, je dors rarement plus de 6h par jour, l'équilibre n'est plus vraiment à l'ordre du jour dans mes repas. Les besoins de ma fille passent systématiquement avant les miens, jusqu'à ce que j'oublie d'aller faire pipi pendant quasiment une journée complète.

Mais ça c'était avant.

Depuis que je sais que je suis enceinte, je ré-apprends à faire attention à moi, à m'écouter, à me reposer si j'en éprouve le besoin, je fais attention à ce que je mange et à quelle fréquence. Je mange tous les midis, même si Coquillette s'impatiente parce que je cuisine ou que je suis trop longue à manger. Quand Coquillette fait sa sieste, je m'assoupis moi aussi au lieu d'attaquer le repassage, ou je m'installe devant le PC avec une tisane et du chocolat. Le matin, je fais plus souvent ma paresseuse et je demande à mon homme de se lever pour le petit-déjeuner-qui-ne-peut-pas-attendre de notre fille. Le soir, quand j'ai couché Coquillette, je vais parfois (souvent) me prélasser dans un bain, et tant pis pour le ménage, il attendra demain.

 

 

 

 

 

Et bien indépendamment de la grossesse, ces changements ont apporté un vrai plus à notre quotidien à tous. Je finis la journée en meilleur état, je suis de meilleure humeur en général, je suis plus disponible pour Coquillette mais aussi pour mon mari. Alors bien sûr, il faut que j'évite de penser à mon panier de repassage qui déborde tellement que c'est une honte mais retomber enceinte maintenant m'a fait du bien parce que j'ai ré-appris à penser à moi, et surtout, j'ai vu que c'était tout à fait possible. Même si les besoins de ma fille sont toujours ma priorité, ma santé n'est pas loin derrière parce que la santé du futur bébé en est la conséquence directe. J'espère juste que d'ici un an, un an et demi, je me souviendrai de ça et que je serai capable de penser à nouveau à moi malgré nos deux enfants, parce que vraiment, ça apporte de l'équilibre à ma vie.

Tags: #santé
 


Commentaires

 

1. sam la luciole  le 12-03-2014 à 10:44:39

Vous avez raison , c'est important de prendre soin de vous =) Depuis la seconde grossesse avec un loulou de 29mois qui court de 7H le matin à a 20H30 le soir sans sieste , j'ai arrêté le repassage , je fais juste ce qui est vraiment essentiel , chemise et je m'accorde du temps quand j'en trouve SourireBonne journée!

2. aeterna  le 13-03-2014 à 09:28:51  (site)

pas facile de prendre du temps pour soi.
mais je me suis aussi rendue compte qu'être un peu "perso" ca permet de mieux donner à ses enfants.
(bonje parle pas de mon mari qui ne fait strictement RIEN à la maison)

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article