posté le 06-04-2014 à 23:30:37

L'astuce du dimanche #18

Retrouvez cet article en intégralité sur le nouveau blog de Maman 24h/24 à cette adresse :

http://mamanh24.wordpress.com/2014/04/06/lastuce-du-dimanche-18/ ‎ 

 

Il y a un moment pendant la grossesse où notre bidon n'est pas suffisamment proéminent pour qu'on le remarque réellement de l'extérieur, mais où il l'est quand même assez pour que l'on commence à se sentir bien trop serrée dans ses pantalons habituels. Difficile de fermer le bouton, voire de remonter la braguette jusqu'en haut, et une fois que c'est fait, eeerrrgh ! on n'est pas vraiment à l'aise. Et pourtant, c'est encore un peu tôt pour les pantalons de grossesse, un poil trop amples, ou alors tout simplement on a encore envie de profiter de ses pantalons qu'on devra ensuite laisser au placard pendant quelques mois. Je suis en plein dedans...

Heureusement, pour ma première grossesse, une collègue m'avait expliqué son astuce : celle de ne pas fermer le bouton de son pantalon mais d'utiliser un élastique. Personnellement, j'utilise un élastique à cheveux. Je le passe autour du bouton, puis dans la boutonnière, avant de le repasser une ou feux fois autour du bouton. Ainsi, je peux respirer tout en continuant à mettre mes pantalons préférés. Je mets des T-shirts ou des pulls suffisamment longs pour que le stratagème passe inaperçu et le tour est joué !

Bonne semaine à tous ! 

 


 
 
posté le 04-04-2014 à 11:54:00

Pareil et pourtant si différent

 

 

Retrouvez cet article en intégralité sur le nouveau blog de Maman 24h/24 à cette adrese :

http://mamanh24.wordpress.com/2014/04/04/pareil-et-pour…t-si-different/ ‎ 

 

On dit que chaque grossesse est différente, y compris pour la même femme. Pour moi, tout dépend de quel point de vue on se place. 

Côté sensations, je ne remarque pas vraiment de changement par rapport à ma première grossesse. Les premiers symptômes ont été les mêmes (maux de ventre légers mais récurrents) et la déroulement de ma grossesse suit le même chemin que la première : un col un peu fragile qui a tendance à saigner de temps en temps, des nausées légères si je ne mange pas assez qui ne durent que le temps du 2e mois, des seins douloureux, une fatigue inhabituelle mais finalement, un début de grossesse des plus sereins : col fermé, échographies normales, prises de sang nickel, pas de risque de trisomie 21. Le stress des premières semaines était à peu près le même, notamment à l'approche de l'échographie, à cause de la crainte qu'un problème survienne, à cette différence près que mes petits saignements de col ne m'ont plus inquiétée, puisque je savais précisément de quoi il s'agissait. 

La première fois, j'ai commencé à sentir bouger Coquillette à 3 mois et 10 jours. Cette fois-ci, ce fut un peu plus tôt, quelques jours. Il paraît que c'est normal parce qu'on a l'expérience. Je pense aussi que j'ai un bébé drôlement vigoureux là-dedans, parce que même mon mari l'a très légèrement senti en posant sa main sur mon ventre, alors que j'avais à peine passé les trois mois de grossesse. Si je ne reconnaissais avec certitude les sensations de ces petits coups, je ne le croirais pas moi-même... Ces petits coups sont les mêmes, je les retrouve avec beaucoup de plaisir même si je sais que dans quelques mois, les grands coups de pieds dans les côtes me feront beaucoup moins sourire !

Et pourtant c'est différent.

C'est différent parce que Coquillette est là, et parce que j'accorde nettement moins de temps à cette grossesse. J'y pense moins, je me ménage moins parce qu'il faut bien que je porte ma fille qui pèse quand même 9 kilos, je passe moins de temps sur les sites Internet spécialisés à chercher la moindre info sur le développement du foetus. Ce matin, j'avais rendez-vous chez ma gynéco, et ben figurez-vous qu'hier, je me suis aperçue que j'avais totalement oublié de faire la prise de sang qu'elle m'avait demandé. J'y suis allée en catastrophe ce matin mais bien sûr, je n'ai pas pu ramener les résultats... Je m'en veux un peu mais au fond de moi, je sais que ça n'enlève rien à l'amour que je porte à mon futur bébé. Je sais que je l'aimerai autant que j'aime Coquillette et que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour lui accorder un maximum d'attention, même s'il aura une grande soeur qui en captera une partie.

Les autres aussi réagissent différemment face à cette nouvelle grossesse. Là où tout le monde passait son temps à m'envoyer des messages, des mails, à m'appeler pour me demander si tout allait bien, si j'avais fait les échographies, si on connaissait le sexe etc... je n'ai cette fois guère qu'un petit SMS de temps en temps. L'enthousiasme n'est pas le même. Ca me rend un peu triste pour cette petite crevette et j'espère qu'à la naissance, elle sera malgré tout aussi bien entourée par nos amis et familles que l'a été Coquillette.

Voilà en quoi cette deuxième grossesse est différente pour moi. Si mon corps réagit quasiment de la même façon, ce sont les attitudes de gens qui diffèrent, y compris les nôtres. 

Avez-vous, vous aussi, observé ça dans votre cas ou autour de vous ? 

 

PS : je suis désolée de réutiliser une photo déjà parue, mais avec mon PC en panne, j'ai perdu toutes mes photos de grossesse. Je devrais heureusement pouvoir les récupérer prochainement...

 


Commentaires

 

1. Aeterna  le 14-04-2014 à 10:07:45  (site)

oui la deuxième grossesse est différente.
Il y a l'ainé à gérer, le quotidien forcément un peu plus "intense". Et puis les gens autour se disent "elle sait ce que c'est" donc ca leur semble plus banal ...
Mais n° 2 n'est pas moins aimé je te rassure, au contraire !!

 
 
 
posté le 03-04-2014 à 21:03:44

Un tiers de ma vie à ses côtés

Retrouvez cet article en intégralité sur le nouveau blog de Maman 24h/24 à cette adresse :  

http://mamanh24.wordpress.com/2014/04/03/un-tiers-de-ma-vie-a-ses-cotes/ 

 

On fait parfois des rencontres inattendues, des rencontres qui n'auraient jamais dû se produire et qui ne tiennent qu'à deux secondes. C'est une de ces rencontres qui a changé ma vie, et ce fut le point de départ d'une aventure qui continue toujours et qui, j'espère, continuera longtemps. 

Je vous demande pardon pour ce billet à l'eau de rose du jour,mais voià, je suis d'humeur à l'eau de rose ! Car avec mon homme, cette semaine, nous avons fêté nos 8 ans, c'est-à-dire un tiers de ma vie. Et quand je vous dis que cette rencontre ne tenait à rien... Il avait 20 ans, j'en avais 16. J'allais en boîte de nuit pour la deuxième fois mais j'aurai aussi bien pu me faire refouler étant donné mon âge. Je n'avais rien d'une fêtarde et je n'allais pas du tout mais vraiment pas du tout en boîte pour faire une rencontre. Lui fréquentait souvent l'endroit mais ce soir-là, il s'était forcé pour participer à un anniversaire, parce qu'il était fatigué. On s'est tourné autour pendant un moment, mais aucun de nous deux ne faisait le premier pas, malgré quelques sourires timides échangés. Et puis vint 00h30, heure à laquelle mon père venait nous chercher, mes amies et moi (et oui, on n'oublie pas que j'avais 16 ans et que je ne sortais que pour la deuxième fois). Alors qu'une de mes amies me montrait sa montre, je lui ai fait le signe avec la main d'attendre encore deux minutes. Il l'a remarqué, s'est dit qu'il n'avait plus le temps de gamberger et s'est approché de moi. On a dansé deux minutes, il m'a donné son numéro de téléphone (il n'a pas pris le mien parce qu'il avait laissé son portable dans sa voiture...) et je suis partie. La chose exceptionnelle qui s'est produite ensuite, c'est que je l'ai recontacté, alors qu'encore une fois, ce n'était pas forcément mon genre de revoir un inconnu. Mais voilà, quelque chose s'était produit ce soir-là. Un coup de foudre, peut-être bien !

On en a fait du chemin à deux en huit ans ! Mais finalement, rien n'a changé depuis le premier jour. L'étincelle est toujours là et surtout, tout est toujours si naturel entre nous. Vous savez, l'expression "être faits l'un pour l'autre", c'est peut-être prétentieux mais j'ai l'impression qu'elle s'applique tout à fait à notre couple. Bien sûr il y a des hauts et des bas, bien sûr je suis chiante et je dois bien souvent l'exaspérer (en vrai il mériterait même une médaille...), bien sûr il laisse souvent traîner ses chaussettes sales au pied du lit. Mais voilà, chaque obstacle de ma vie, chaque difficulté, chaque mauvaise journée que je passe, me paraissent moins durs à affronter quand il est là pour m'aider à les surmonter ou quand je sais qu'à la fin de journée, je pourrai toujours tout oublier en me blotissant contre lui. 

Construire une famille, notre famille, avec lui, est sûrement la plus belle chose que nous ferons jamais. Chaque jour, ensemble, nous travaillons à remplir notre maison de bonheur et d'amour (sortez les guimauves !) et je mesure à quel point j'ai eu de la chance de croiser son chemin, ce jour de mars 2006. 

Un tiers de ma vie avec lui, c'est beaucoup et pourtant si peu, à côté de l'éternité que je pourrais passer à ses côtés... 

 


 
 
posté le 30-03-2014 à 19:59:57

L'astuce du dimanche #17

Depuis environ deux semaines, Coquillette s'est mise à galoper partout à quatre pattes. Une vraie révolution à la maison, avec les dégâts qui vont avec... Ne vous méprenez pas, je suis toute contente de la voir progresser et s'amuser comme ça ! Mais il a quand même fallu remédier à quelques problèmes matériels. De ce côté-là, pas vraiment de révolution, je le crains... Je me suis contentée de planquer ce qui était à sa hauteur et qui pouvait l'être, mais je n'ai pas envie de vider tous mes meubles non plus. Je n'ai pas trouvé de solution mirale pour l'empêcher de mettre mes DVD par terre mais j'ai quand même trouvé une astuce qui permet de limiter un peu son intérêt pour eux. J'ai dispersé un peu partout dans mes meubles des jouets à elle, plus ou moins cachés, des livres interactifs par exemple ou des peluches qu'elle aime bien. Ainsi, elle a l'impression de faire une trouvaille et délaisse mes DVD quelques minutes. Seulement, oui, mais quelques minutes de répit, c'est déjà ça de pris !

Le must ? Des jouets qu'elle ne connaît pas. Je venais justement de récupérer des jouets que son cousin n'utilisait plus, ça tombait à pic, je les ai utilisés pour ça. Et j'ai vu un truc pas mal en me baladant dans un magasin de jouets : des faux téléphones portables, télécommandes, etc (marque Wondermaman)... qui ressemblent vraiment à ceux des adultes. J'aurais bien pris la télécommande (en plus elle parle même en anglais), vu l'intérêt de Coquillette pour les nôtres, mais le prix est quand même assez élevé pour ce que c'est... Mais si vous avez envie de flamber, ça pourrait bien être efficace ! 

Bon dimanche soir à tous !

 


Commentaires

 

1. Millie  le 07-04-2014 à 11:42:39  (site)

Héhé ! Pendant sa période à elle, nous avons usé la même technique, mais avec des appâts différents Clin doeil
D'abord, je lui avais dégagé une étagère entière, qui ne servait qu'à ses affaires. Et par inadvertance, bien évidemment, y avait laissé une boite, qui ressemblait étrangement à celles de Maman... Je l'avais rempli de magasines et prospectus avec des bébés (jouets, vêtements, magasines pour mamans...) Ce carton a sauvé mes livres Clin doeil
Puis, comme tous les enfants, elle vouait un culte à nos objets de grands. Nous avons donc offert une seconde vie à des télécommandes et des portables HS, et à une manette, son grand amour pendant longtemps !
Ou comment leur faire croire qu'ils ont fait la trouvaille du siècle ! smiley_id119173

2. mamanh24  le 10-04-2014 à 21:13:06  (site)

Aaaaah le coup des magazines ! Un vrai succès aussi à la maison ! Elle peut jouer calmement avec le catalogue de la Redoute pendant un quart d'heure facilement ! Bon évidemment après, je ramasse des bouts de papier déchiré partout, mais ça vaut le coup !

 
 
 
posté le 28-03-2014 à 19:41:32

Des fesses de schtroumpf : un remède contre l'érythème

Comme je vous le disais donc dans mon dernier article, Coquillette s'est payé un érythème fessier magistral. Elle a toujours été plutôt tranquille de ce côté là mais là, je peux vous dire qu'elle s'est rattrapée. Ca a commencé il y a quelques semaines, doucement d'abord, et puis les traditionnels liniments et Bepanthen ne suffisant pas, ça a empiré. J'ai testé une crème de change bio à l'oxyde de zinc, j'ai sorti l'éosine quand la situation est devenue critique, mais malgré tous mes efforts, rien n'y a fait. Les rougeurs semblaient s'estomper, puis revenaient au galop quelques heures plus tard, voire migraient légèrement, jusqu'à ce que l'ensemble de la zone soit rouge écarlate, à vif. Elle ne se plaignait pas encore trop, mais qu'est-ce que j'avais mal au coeur pour elle.

A court d'idées de traitement (je ne pouvais pas utiliser de cotocouches puisque ça suintait légèrement), je me suis mise à la méthode fesses à l'air. Autant vous dire qu'avec un bébé qui court partout à 4 pattes, ça fait du dégât. Moyenne : trois pipis par heure. Bonjour... Là encore, j'ai vu une légère amélioration, et puis ça a repris de plus belle.

Et puis au détour d'une conversation téléphonique avec la marraine de Coquillette, puéricultrice et qui mériterait le surnom de marraine la fée, j'évoque le problème. Je me demande encore pourquoi je ne me suis pas tournée plus tôt vers elle, bêbête que je suis... Elle me dit tout de suite que la crème Mitosyl est bien plus efficace que Bepanthen, et que si ça suinte, c'est du Bleu de Milian qu'il faut utiliser, plutôt que de l'éosine. Ni une ni deux, mon homme file à la pharmacie chercher tout ça pendant que je termine les bagages pour notre séjour en famille. Evidemment, rupture de stock pour le Bleu de Milian. "Vous aurez de la chance si vous en trouvez", nous annonce la pharmacienne. Après avoir téléphoné à cinq pharmacies, nous avons fini par en trouver quand même.

 

 

 

 

Les fesses de Coquillette sont passées du rouge au bleu (eh oui, le Bleu de Milian c'est comme l'éosine, mais en bleu), mais dès le lendemain matin, on voyait du mieux. Je suis donc passée au Mitosyl, en remettant un petit coup de bleu une fois par jour, et là, le miracle a eu lieu. Cet érythème contre lequel on s'était battu pendant des semaines, on l'avait enfin vaincu. Bon, vus les dégâts déjà occasionnés, il va falloir un peu de temps avant qu'elle ne retrouve de jolies fesses toutes blanches, mais la situation n'a plus rien d'inquiétant ni de douloureux pour elle. 

Il faut simplement prendre quelques précautions supplémentaires avec le Mitosyl, qui doit s'utiliser uniquement en traitement et pas en préventif, pas plus de trois jours, pas sur une trop grande zone, et pas sur les muqueuses. Au-delà des trois jours, j'ai donc continué à prendre soin de ses petits fesses avec la crème de change bio Natessance, que je trouve vraiment bien, efficace, bien couvrante. 

Une dernière chose à propos du Bleu de Milian : ça colore vraiment bien en bleu, peau, vêtement, carrelage, tout ce que vous voulez. Ca part sans soucis au lavage si vous en mettez sur vos vêtements, et je trouve qu'on s'en débarasse plus vite que l'éosine quand on en a plein les mains. En revanche, et ça je le tiens de la pharmacienne, si vous en mettez par terre, ou sur votre lavabo par exemple, il ne faut pas laver à l'eau mais avec de l'alcool modifié, sinon vous allez l'étaler encore plus (il paraît que ça vaut pour l'éosine aussi).  

Ce que je me demande maintenant, c'est pourquoi est-ce qu'on n'entend parler nulle part du Bleu de Milian ?? Même le Mitosyl, le nom me parle mais ne me serait jamais venu à l'esprit aussi naturellement que celui du Bepanthen. Je n'ai donc qu'une chose à dire : merci mille fois marraine la fée !

 

 


Commentaires

 

1. Millie  le 28-03-2014 à 21:53:25  (site)

Le bleu, par chance (pour ma prem's, ne partons pas gagnante, on sait jamais quand Titou me fera ses dents), je n'ai pas encore eu à l'utiliser. Par contre, le mitosyl, l'huile de poisson comme je dis, c'est the remède anti-rien-ne-marche surtout pas le fameux Bepanthène !
Courage, ta puce a eu chaud aux fesses ! oui, j'ose !

2. Mama Loca  le 30-03-2014 à 22:17:04  (site)

Alors là j'en avais jamais entendu parler du bleu de milian!
Peut-être qu'elle ne tolère plus ses couches?
En tous cas c'est bon à savoir, n'empêche elle a du dérouiller la pauvre bichette.

3. mamanh24  le 30-03-2014 à 22:58:18  (site)

Je ne sais pas trop ce qui a causé cet érythème, je ne pense pas que ce soit les couches, je n'ai pas changé de marque ni de "variété". Mais peut-être bien les dents qui travaillent...Elle n'en a toujours pas à presque un an, donc forcément, ça ne tardera plus ! J'espère en tout cas que le bleu de milian ne vous servira jamais à toutes les deux !!

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article