posté le 05-12-2013 à 20:53:09

Travaillez à votre confort

 

Les chats, eux, sont très doués pour travailler à leur confort !

 

 

 

C'est quelque chose que mon père m'a très souvent répété : "travaille à ton confort". En application, ça veut dire que dans n'importe quelle situation, il faut faire en sorte de se sentir le mieux possible. C'est un truc pour lequel je ne suis pas très douée, et c'est sûrement pour ça qu'on me l'a si souvent répété.

J'en ai tout particulièrement fait l'expérience à la naissance de Coquillette.

Devenir maman, c'est très, très fatigant. En particulier quand le papa reprend le travail et qu'on se retrouve seule avec un tout petit bébé très exigeant qui ne nous laisse pas une seconde de répit. Mais en plus de ça, je me suis mis une énorme pression supplémentaire. Ayant pris un congé parental, je me sentais obligée de devenir une espèce de super-woman, capable non seulement de m'occuper seule de ma fille jour et nuit, mais aussi de garder la maison impeccable, de faire toute la lessive et le repassage à temps, de faire des bons petits plats à manger, et de continuer à prendre soin de moi. Mouhahahahaha la bonne blague ! Sérieusement, si c'est ce que vous avez prévu, sachez que c'est impossible.

J'ai bien vu que je me noyais dans toutes ces tâches ménagères, mais j'ai continué. J'étais exténuée. Je repassais mon linge à toute vitesse en gardant un oeil ou plutôt une oreille rivée sur le baby-phone, je courais dans tous les sens. Le soir, je préparais un bon petit plat que je mangeais froid parce que Coquillette s'était mise à pleurer ou avait réclamé à manger. Et il y a eu ce moment où je ne pouvais plus continuer comme ça. Parce qu'en plus d'essayer de faire tout ça à la fois, je voyais aussi que je n'y arrivais pas et ça me foutait le moral à zéro. Quand mon homme rentrait, je n'avais pas pris de douche, j'étais encore en pyjama, la maison n'était pas propre et le repas bien souvent pas prêt, sans parler du retard de linge à repasser.

J'ai alors décidé de lâcher du lest. Le matin, après m'être levée pour nourrir ma fille et après avoir pris le temps de prendre un petit déjeuner,  je me recouchais avec elle, couchée sur ma poitrine, ainsi, elle dormait plus longtemps. Quand j'allaitais, je faisais en sorte d'être installée confortablement dans le canapé, avec une installation proche de mon QG de grossesse. La nuit, au lieu de rester dans le fauteuil de sa chambre pour allaiter, je revenais m'installer dans notre lit bien au chaud sous la couette, quitte à réveiller un peu mon mari (qui bien souvent ne se rendait compte de rien), avec un super livre sous la main, si bien que parfois, je regrettais qu'elle ait déjà fini de téter et de ne pas pouvoir terminer mon chapitre ! J'ai acheté des plats tout prêts, des pots de sauce tomate, des tranches de jambon... bref, des trucs pas compliqués à cuisiner, faciles à manger rapidement et surtout avec l'aide d'une seule main, quand l'autre servait à tenir ma fille contre mon sein. J'ai demandé de l'aide à mon homme pour le ménage (je le remercie de m'avoir autant soutenue d'ailleurs), et j'ai arrêté de reluquer le moindre grain de poussière. De temps en temps, juste aprè une tétée, je confiais Coquillette à mon homme et j'allais m'exiler dans la salle de bain pour prendre un long bain chaud, avec une lumière tamisée. Je m'épilais, je m'enduisais de crème et je ressortais de là toute neuve !

Et là, ça a commencé à aller nettement mieux. J'ai repris du poil de la bête, j'ai retrouvé le moral et j'ai commencé à vraiment pouvoir prendre du plaisir en m'occupant de ma fille. Ce message s'adresse à toutes les jeunes mamans : n'essayez pas d'en faire trop. Ce qu'on attend de vous, c'est seulement que vous preniez soin de votre bébé. Faites de lui votre priorité (nourrir, changer, bercer, câliner, coucher, c'est tout) tout en vous ménageant et en faisant en sorte de vous sentir bien (manger, vous laver, vous habiller, vous reposer, vous divertir avec un livre ou autre chose). N'oubliez pas qu'une maman détendue permettra à son bébé d'être plus serein et pourra lui apporter bien plus qu'une maman au bout du rouleau. Et si vous allaitez, ce n'est pas en stressant et en ne prenant plus le temps de manger que vous ferez du bon lait ! 

Et cette attitude ne vaut pas que pour les premières semaines. Coquillette aura bientôt 8 mois, mais ce soir, je suis seule, elle dort et j'ai du ménage et du repassage à faire. Mais je suis fatiguée alors je vais me faire une tisane, m'installer dans le canapé avec un plaid, mon ordinateur, et je vais flâner sur internet. Ensuite je me mettrai un peu à la tâche quand même mais pas trop, et puis j'irai me mettre au lit avec un bon bouquin !

Je crois avoir enfin compris et réussi à mettre en application ce conseil que m'a donné mon père, alors à mon tour, je vous le donne : en toute occasion, travaillez à votre confort !

 

Articles liés
Les siestes de l'angoisse
 


Commentaires

 

1. ombellina  le 11-12-2013 à 23:07:36  (site)

Coucou,

Je me reconnais bien là... vouloir tout faire, tout gérer, même à l'état de larve Rire
Alors j'ai toujours eu un coup de main du papa_ pour ne pas carrément dire une aide énorme_mais à côté de cela, j'en faisais quand même beaucoup trop (selon moi).

Je suis du genre à aimer avoir une maison très propre, assainie, pour m'y sentir à l'aise et pour que mes proches s'y plaisent également.
Pour autant, avec la réflexion et le recul, j'ai compris qu'il ne servait à rien de tomber dans les excès quand on a un bébé.

Côté cuisine, il faut préparer des plats rapides, ne pas se prendre la tête avec des trucs trop longs.

Comme tu le dis, bébé sent quand sa maman est reposée.
Si on court partout, qu'on stresse pour le ménage, le repassage, les repas, on ne s'en sort plus et on s'épuise !

A bientôt.

 
 
 
posté le 04-12-2013 à 22:28:15

La grossesse, la bouffe et moi

 

 

 

 

On entend beaucoup parler en ce moment de la Mummyrexie, ces femmes enceintes qui font régime pour ne pas grossir. Et bien je peux vous dire que je n'ai pas du tout été "mummyrexique" pendant ma grossesse, bien au contraire ! Par contre, mes habitudes alimentaires ont sérieusement été chamboulées, et sur bien des points. Je vous raconte ? 

 

D'abord, laissez-moi vous dire quelle mangeuse je suis en temps normal. Je ne mange pas beaucoup (je finis rarement mon assiette au resto par exemple), mais j'aime manger des bonnes choses et je ne fais pas spécialement attention à ma ligne, c'est juste que j'ai un petit appétit. J'aime la viande, les frites, le chocolat, les gâteaux... bref, je suis une gourmande ! Quand je suis au boulot, j'achète souvent un paquet de biscuits pour partager avec mes collègues pendant l'après-midi.

Quand je suis tombée enceinte, certains aliments ont commencé à me dégoûter. Le poulet d'abord, puis la viande cuite au barbecue, et enfin les aliments trop fades (je ne pouvais plus avaler des chips nature, berk). Au contraire, d'autres aliments se sont mis à plus m'attirer qu'avant : les plats épicés, le camembert, les artichauts et surtout, le citron. Quand j'étais au boulot, je ne rêvais que d'une chose : être au soir pour pouvoir rentrer chez moi et dévorer un quartier de citron tout cru (oui comme ça, avec les dents, comme une sauvage !) Les aliments qui m'étaient interdits m'ont énormément manqué, vous n'imaginez même pas : le pâté, le filet américain, et par-dessus tout, le saumon fumé... (attendez un peu, j'essuie le clavier...)

Hormis ces modifications de goût, c'est carrément mon comportement alimentaire qui a changé. Je me suis mise à manger beaucoup plus : non seulement je finissais mes assiettes mais en plus, ça ne me suffisait pas. J'avais tout le temps faim. Et puis quelque chose d'étrange s'est produit : j'achetais toujours des paquets de biscuits au boulot, mais je n'avais plus aucune envie de les partager ! J'attendais que mes collègues aient déserté le bureau pour tout grignoter discrètement, et je n'avais pas honte pour autant : tout est permis aux femmes enceintes !

J'ai adoré cette période de modifcations alimentaires. Quand on a autant envie de manger quelque chose, c'est juste génial de pouvoir satisfaire ce besoin. Et avoir tout le temps faim, c'est trop bien pour quelqu'un comme moi qui, d'habitude, est fustré de ne plus avoir faim au moment du dessert. J'ai adoré ces neuf mois, j'en ai profité à fond. J'ai pris 13 kilos au total. 

Quatre jours après l'accouchement, j'étais bien incapable d'exhiber mes abdos comme l'a fait cette mannequin dont j'ai oublié le nom (peu d'intérêt, hein !), et à vrai dire, j'étais même incapable de rentrer dans mes anciens jeans ! Mais j'étais en bonne santé, ma fille aussi, et j'avais l'impression d'avoir profité à 100% de ma grossesse.

Aujourd'hui, j'ai perdu tous mes kilos et je rentre dans mes vieux jeans même si mon ventre n'est plus aussi ferme qu'avant. Si c'était à refaire, je referai exactement pareil et je n'ai qu'un mot : vivement la prochaine grossesse pour pouvoir à nouveau prendre autant de plaisir à manger !

 

 


Commentaires

 

1. Ombellina  le 04-12-2013 à 23:22:37

Coucou,

En ce qui me concerne, je suis très voire trop gourmande et je pense avoir un bon appétit.
Pendant la grossesse, je ne me suis pas privée non plus, j'avais d'ailleurs envie de grignoter (plus que d'habitude).

Ce que je faisais_ heureusement pas tous les jours_ c'est que je me réveillais la nuit ou à l'aube pour manger des céréales lol
J'avais également une forte attirance pour les rouleaux de réglisse, impossible de passer devant un paquet sans en acheter un.

Je pense qu'il ne faut pas se surveiller pendant sa grossesse, mais peut-être pas non plus passer son temps à manger... en tous cas, les envies des femmes enceintes sont irrésistibles et assez saugrenues parfois ;-)

2. mamanh24  le 11-12-2013 à 21:07:45  (site)

Tu as raison ombellina : se surveiller pendant sa grossesse n'est pas une chose à faire mais manger à longueur de journée n'est pas forcément très conseillé non plus !
Quant aux envies saugrenues : je crois qu'il faut savoir écouter son corps, il sait ce dont il a besoin ! (si si si, j'ai besoin de beaucoup beaucoup de chocolat ^^)

 
 
 
posté le 03-12-2013 à 18:03:56

Tétine ou pas : le grand débat

 

 

 

 

Les arguments contre ce petit bout de plastique, on y a tous déjà été confrontés : la tétine, ça déforme le palais, c'est pas joli, ça empêche les enfants d'apprendre à parler normalement, ça leur donne de mauvaises habitudes, ça nuit à la bonne mise en place de l'allaitement, c'est une solution de facilité pour les parents, etc...

Avant d'avoir ma fille, et pendant les premiers mois de sa vie, j'étais une fervente adepte de ces arguments. Pour moi, tout n'était qu'une question de volonté. Et j'ai tenu bon... pendant 5 mois. Cinq mois au cours desquels son besoin de succion était tel qu'il lui arrivait parfois de téter mon sein pendant deux à trois heures sans interruption. Patiemment, j'ai tenu le coup.

Puis est arrivé l'été, et si vous avez déjà lu mon article sur le sommeil, vous savez que Coquillette déteste la chaleur et que ça l'empêche de dormir, la nuit comme le jour. Un jour d'août, à bout, je suis allée à la pharmacie et j'ai acheté une tétine. J'ai craqué parce que j'ai cru que ça l'aiderait. Et ben non... Elle ne comprenait pas le principe. Elle sortait la tétine de sa bouche pour jouer avec, machouillait l'autre côté, lui parlait mais ne la tétait pas.

Bref, j'ai laissé tombé la tétine, lui redonnant quand même de temps en temps parce que ça avait l'air de l'amuser. Et puis ses 6 mois sont arrivés, et avec eux, la fin de l'allaitement maternel. Elle s'est retrouvée avec quatre biberons par jour qui tenaient à peine cinq minutes tellement elle les buvait vite et là, miracle, elle a compris le principe de la tétine. Son besoin de succion n'étant plus satisfait par le sein, il lui a fallu trouver autre chose. Et je me félicite tous les jours d'avoir cédé à la tétine parce que soit, ça l'empêche peut-être de babiller autant qu'il le faudrait (et encore), soit, je sais qu'un jour je devrais bien lui faire passer cette nouvelle habitude, soit, je dois me relever la nuit parce qu'elle l'a perdue, mais je crois qu'elle en avait vraiment besoin.  

Ou alors je suis peut-être juste une mère qui a cédé à la facilité, mais je m'en fiche. Je ne peux pas être parfaite et la tétine n'est qu'une toute petite imperfection après tout. 

Et puis en plus, elle était pas toute mimi sa première tétine ??  

Articles liés
L'astuce du dimanche #3
 


Commentaires

 

1. Maman Yuki  le 03-12-2013 à 18:23:05  (site)

Ici, c'est pareil. Gros gros besoin de succion dès la naissance comme je l'explique ici : http://papapanique.com/2013/11/pouce-ou-sucette/. Mais la petite viking cherchait son pouce, sans le trouver au début. On a fini par aller acheter une sucette, on la lui a donné pendant deux mois, mais elle n'en a JAMAIS voulu! Elle la repoussait systématiquement!
Heureusement, depuis ses deux mois elle trouve son pouce et c'est juste génial. Elle se rassure et se rendort toute seule quand elle se réveille la nuit!

2. Mcomme  le 03-12-2013 à 19:53:45  (site)

On a donné une tétine à Minichou quand il avait 3 semaines... Il avait un gros besoin de succion pour se calmer et s'endormir. Il le comblait en partie quand je lui donnais le sein mais on sentait bien un manque alors on lui a donné... Il la prend uniquement pour s'endormir et en voiture, bien souvent une fois endormi, il la repousse. J'ai préféré lui donner une tétine plutôt qu'il ne prenne son pouce qui je pense est plus mauvais pour le palais et la dentition.

3. aeterna  le 11-12-2013 à 14:50:44  (site)

nous n'ations pas POUR la tétine, cependant elle nous a sauvé les nuits pour mon ainé !
Par contre nous sommes absolument CONTRE le fait de la garder le jour. Donc depuis tout petit la tétine c'est uniquement pour la sieste ou la nuit, comme le doudou.
Pour ma fille agée de 10 mois on fait pareil. La journée elle n'a pas la tétine. Par contre notre demoiselle très délurée la reprend toute seule le nuit, donc plus de soucis de réveil en temps normal !

4. mamanh24  le 11-12-2013 à 21:11:24  (site)

J'étais exactement comme toi aeterna quand j'ai commencé à donner la tétine à Coquillette, mais à force j'ai fini par lui donner en journée et j'y ai quand même trouvé un avantage : quand elle a sa tétine, au lieu de porter tous ses jouets à sa bouche directement, elle passe plus de temps à les explorer avec ses mains.
et puis je fais attention à ce qu'elle n'ait pas constamment la tétine en bouche non plus, histoire qu'elle puisse babiller le plus souvent possible. d'ailleurs, elle la retire elle-même après quelques minutes pour jouer avec ou pour la jeter tout simplement... par contre, la nuit, dur dur de s'en passer !

5. Bbnove  le 28-12-2013 à 23:52:46  (site)

Bonsoir,

Merci pour cet article qui prouve combien les enfants se moquent royalement des théories. Il faut reconnaître que la succion est une usine à plaisirs et que le temps permettra de dépasser. En attendant, si vous ne souhaitez plus chercher la tétine la nuit et économiser du sommeil, nous avons une solution.

Bonne continuation avec Coquillette !

 
 
 
posté le 02-12-2013 à 11:22:47

Mes petits disques lavables faits main (DIY)

Il n'y a pas longtemps, je suis tombée sur un article du blog de Multimummy qui expliquait comment elle avait fabriqué ses propres disques lavables pour nettoyer les fesses de bébé, alors qu'elle ne savait pas coudre. Ce dernier point est rès important car je suis comme elle ! De très nombreuses fois je suis tombée sur des blogs où le mamans expliquaient comment elles économisaient en cousant des petits disques tout doux et tout jolis mais à chaque fois je me disais : "oui mais... je ne sais pas coudre/je n'ai pas le temps/je n'ai ps de machine à coudre" (rayez la mention inutile).

Mais cet article m'a motivée pour me lancer, je vous invite donc à aller le lire sur le blog de Multimummy si vous êtes comme moi ! 

Je vous montre quand même comment je m'y suis prise et ce que ça donne ? Bon allez, puisque vous insistez !

J'ai choisi de faire des disques plus petits pour nettoyer le visage de Coquillette. Car jusque maintenant, j'utilisais encore des compresses stériles, comme on m'avait montré à la maternité. Je me suis donc servie d'un petit pot de crème dessert pour dessiner mes ronds. Et comme j'avais envie d'un peu de fantaisie, j'ai fabriqué lesdisques à partir de deux écharpes en polaire neuves que j'avais récupérées mais dont je ne savais que faire : l'une rose, l'autre rosemais avec des motifs. Un peu de gaieté dans la salle de bain, ça ne fait de mal à personne !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai découpé un rond dans chaque écharpe, et je les ai assemblés en prenant garde à laisser à l'extérieur la partie à la texture la plus adaptée. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis je les ai cousus ensemble avec un fil violet.  

 

 

 

 

 

 

Et voilà le résultat ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis plutôt contente sur un plan esthétique, mais le must c'est quand même la douceur ! Je crois même que j'en utiliserai pour moi !

La réalisation prend un peu de temps bien sûr : entre 30 et 45 minutes par disque, mais l'avantage c'est qu'on peut en faire un à la fois, par ci par là : pendant une sieste du bébé, en regardant la télé le soir... 

Je les ai déjà lavés en machine à 30°C, aucun problème à signaler et en plus, ça sèche hyper vite (c'est limite sec quand je les sors de la machine), et ce n'est pas ça qui prend de la place !

Bref, je ne regrette pas cet investissement en temps qui va me permettre d'économiser de l'argent et maintenant, je songe à fabriquer une jolie boîte pour les ranger ! Je vous en parlerai quand elle sera faite... 

Bonne journée ! 

 


Commentaires

 

1. Multimumy  le 10-12-2013 à 17:15:49  (site)

Ohh ils sont trop beaux tes disques! Les miens ressemblent à des serpillères à côté des tiens ;-)
Suis contente que l'idée t'aies plu et que tu te sois lancée aussi rapidement avec succès.

Au fait, je viens de répondre à tes questions pour le Liebster Award. Désolée d'avoir autant tardé mais avec ma petite puce je ne m'en sortais pas trop ces derniers jours...Encore merci et bonne lecture!

http://multimummy.canalblog.com/archives/2013/12/10/28492349.html

2. mamanh24  le 10-12-2013 à 21:41:00  (site)

Nooon dis pas ça ! C'est juste parce que les miens sont faits avec des tissus colorés, c'est la seule différence ! Et puis si tu voyais les finitions, hum... Encore merci pour l'idée en tout cas !
Et ne t'en fais pas pour le tag, je sais ce que c'est que de peiner à trouver le temps ! Coquillette n'aime pas quand je suis sur le PC, ça ne bouge pas assez à son goût ! Bonne soirée !

 
 
 
posté le 01-12-2013 à 21:58:51

L'astuce du dimanche #1

Bonsoir à tous !

Mon blog n'a que deux semaines mais je me rends déjà compte qu'il est difficile pour moi d'écrire un article le dimanche, entre les visites à la famille ou tout simplement le flemmardage avec mon homme ! Mais comme je n'ai pas envie de vous abandonner pour autant, je me contenterai de rédiger un billet court comprenant une simple astuce !

Aujourd'hui, je vous propose une technique pour nettoyer les plis du cou de votre tout-petit. Quand Coquillette avait quelques semaines et régurgitait beaucoup, toute l'humidité s'accumulait dans les plis inaccessibles de son petit cou potelé, et ça ne sentait pas très bon ! Je faisais des acrobaties pas possibles pour essayer de laver cette zone où je trouvais aussi toutes sortes de petites poussières, cheveux, bouloches de vêtements... Il existe une solution simple, utilisable à partir du moment où le bébé sait redresser sa tête quelques secondes en étant placé sur le ventre : il suffit alors de poser le bébé sur le ventre et de profiter qu'il lève la tête pour passer une compresse imbibée de sérum physiologique. 

Bonne fin de soirée à tous et bonne semaine ! 

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article