posté le 10-12-2013 à 22:13:22

Un sapin pour ses 8 mois

 

 

 

Aujourd'hui, ma Coquillette a fêté ses 8 mois ! J'ai l'impression que le temps s'accélère, c'est incroyable ! Et ça n'a rien à voir mais c'est aujourd'hui qu'on a installé le sapin de Noël et comme il n'y a pas grand chose à dire sur lui, je vais vous parler de Coquillette et de ce qu'elle est devenue au bout de 8 mois...

 

- Coquillette mange enfin des quantités normales de légumes, fruits, etc... Il n'y a pas si longtemps, je tenais 4 à 5 jours avec un petit pot. Maintenant, j'entame une nouvelle bataille : l'eau. Parce que pour l'instant, pas question qu'elle en boive une goutte...

- On la dirait montée sur ressorts mais elle ne parvient pas encore à se déplacer, ne serait-ce qu'en rampant, si bien qu'elle râle... Sur le ventre, elle s'évertue à essayer de ramener ses genoux sous son corps mais n'y arrive pas et se met à pleurer

- Depuis quelques jours, je lui mets une magnifique combinaison achetée chez Sergent Major grâce à une carte cadeau reçue à sa naissance. Combinée avec un bonnet et des moufles chats, je fonds à chaque fois que je l'habille pour sortir... Elle est juste trop craquante !

- Ses nuits sont en demi-teinte en ce moment... Parfois ça se passe très bien, et parfois elle se réveille une vingtaine de fois dans la nuit. Pour l'instant, elle ne s'est réveillée qu'une fois ce soir mais j'entends que son sommeil a l'air agité, ça promet... Et dans ces cas-là, elle ne veut voir que moi ! Son papa ne parvient pas à la calmer, malgré tous ses efforts... Bonjour les cernes pour moi !

- En contrepartie, elle nous laisse dormir un peu plus longtemps le matin : elle se rendort de plus en plus souvent jusque 8h30/9h 

- Coquillette se ré-oriente : au lieu de devenir ORL, elle envisage une carrière de dermato. Et oui, ce qui l'intéresse maintenant, ce sont les grains de beauté (mais aussi les grains de poussière, les toutes petits étiquettes et les boutons sur ses vêtements, bref, tous les petits détails !)

- Elle a toujours bien aimé regarder les arbres mais aujourd'hui, elle est tombée amoureuse de notre sapin de Noël. Elle ne le quitte pas des yeux, lui parle et lui sourit. Elle l'a même appelé Albert (si je vous jure, en tout cas ça y ressemblait beaucoup !)

- La piscine commence à lui faire moins peur: les séances de bébés nageurs se passent un peu mieux à chaque fois. 

- Elle ne dit plus maman, - snif ! - mais dit tout le temps Papa ou Pama. 

- Elle adore les miroirs ! Dès qu'elle se voit ou me voit dedans, elle sourit et dit "Lééééééé" Non je ne le prends pas pour moi, c'est ce qu'elle dit toujours quand quelque chose l'amuse vraiment (enfin j'espère...)

- On a reçu les cadeaux de Noël qu'on placera sous le sapin pour elle mais chuuut ! je vous en parlerai dans un autre article...

 

 

 


 
 
posté le 09-12-2013 à 10:32:46

Ma play-list d'accouchement

Un jour je vous raconterai mon accouchement et la naissance de Coquillette, mais aujourd'hui, je vous parle de ma play-list d'accouchement. En effet, dans mon sac que j'avais préparé pour la salle de travail, j'avais glissé mon mp4 avec une liste de musiques soigneusement préparée pour me faire penser à autre chose, me calmer, me détendre. Bref, me faire oublier ma douleur. Bon, ça ne m'a pas vraiment fait oublier la douleur et quand j'ai eu vraiment vraiment mal, je n'en voulais même plus de mon mp4 (les écouteurs m'auraient gênée pour me tortiller comme un ver...). Mais ça m'a aidée un petit peu quand même quand mon homme est parti manger pendant une heure (cet ingrat !).

Si ça peut inspirer certaines d'entre vous qui voudraient faire comme moi, voici cette play-list (de genres très variés) :


 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

#1. The Rescues -My heart with you

#2. Right Away, Great Captain ! - What a pity

#3. Avril - Urban serenade

#4. Air - Playground Love

#5. BO Le Parfum - Meeting Laura

#6. Beethoven - Moonlight Sonata

#7. Billie Holiday - I'll be seeing you

#8. Joaquin Rodrigo - Concerto de Aranjuez

#9. BO Danse avec les loups

#10. Mozart l'Egyptien - Concerto pour Oud et Piano

#11. BO Le Parfum - The crowd embrace

#12. BO Le Parfum - Lost Love

#13. BO Eternal sunshine of the spotless mind - Everybody gotta learn sometimes

 

 

 

 

 

#14. BO Gladiator -Theme song

#15. BO Da Vinci Code (Hans Zimmer) - Chevaliers de Sangreal

#16. BO Intouchables - Fly

#17. Jeff Buckley - Lilac Wine 

#18. Lenny Kravitz - I'll be waiting

#19. Lenny Kravitz - Calling all angels

#20. Michael Nyman - The Promise (BO La leçon de piano) 

#21. Muse - Sing for Absoultion

#22. Jont - Another door closes

#23. Oasis - Stop crying your heart out

#24. The Perishers - Never bloom again

#25. Guns and roses - Don't cry 

 

Vous l'avez sans doute remarqué, j'aime beaucoup les bandes originales de films. Peut-être qu'en l'occurrence, ça m'a permis de penser aux films en question plutôt qu'à mes contractions !

Et vous, ce serait quoi votre (vos) musique(s) idéale(s) pour la salle de travail ? 

 

Articles liés
L'astuce du dimanche #4
 


 
 
posté le 08-12-2013 à 22:47:14

L'astuce du dimanche #2

Un bébé ça prend de la place ! On se retrouve très vite envahis dans le salon : il y a d'abord le transat, et puis le tapis d'éveil, le cale-bébé, la chaise haute, les jouets partout, le parc... Bon en même temps, il a bien le droit de prendre de l'espace : nous on a le canapé, la grande table, les chaises, le buffet, le meuble TV...

Mais il faut bien avouer que c'est un peu agaçant de s'asseoir sur Sophie la girafe quand on se laisse choir dans son canapé, ou de passer son temps à se demander où mettre le cale-bébé ou le tapis d'éveil. Depuis 2-3 semaines, j'ai donc décidé de désigner un espace juste pour Coquillette. Entre la table et le canapé, j'ai étendu une couette 2 personnes qui ne nous servait pas, j'ai mis des plaids dessus pour que ce soit plus confortable, et j'installe dessus tout ce qui est à elle : ses jouets, son cale-bébé (dont je vous parlerai prochainement, c'est trop bien ce truc !), son tapis d'éveil. Le soir, si je veux récupérer l'espace, je prends le tout et hop ! je balance dans le parc jusqu'au lendemain matin. C'est très pratique et le soir, je n'ai plus l'impression de vivre dans une crèche !

Bonne soirée à tous ! 

 

 


Commentaires

 

1. Pomdepin  le 10-12-2013 à 16:51:55  (site)

Le problème, c'est quand ils commencent à se déplacer. Non seulement tu retrouves des jouets absolument partout ( jusque dans la machine à laver et la gamelle du chat), mais ils s'approprient tout ce qui leur plait! Que du bonheurSourire

2. mamanh24  le 10-12-2013 à 21:34:26  (site)

Aïe, ça promet... Car ce qui lui plaît pour l'instant c'est : les télécommandes, les téléphones portables, l'ordinateur (nouvelle génération ??) et... les petits minous de poussière !

 
 
 
posté le 07-12-2013 à 21:29:59

Comment le bio m'a convaincue

Le respect de l'environnement, le développement durable, l'écologie... J'ai toujours été plus ou moins sensible à ces notions. J'ai toujours fait de mon mieux pour bien trier mes déchets, ne pas consommer trop d'énergie inutilement, ne pas abîmer la nature... Quand j'ai eu mon premier jardin, je me suis créé un coin compost et un petit potager où j'ai fait pousser des graines bio. Mais voilà, ça s'arrêtait là, comme de nombreuses personnes je pense. 

Autour de moi, évidemment, j'entendais énormément parler du bio, je voyais pousser des magasins bio par ci par là mais je me disais : le bio, ce n'est pas pour moi, c'est définitivement trop cher.

Et puis j'ai eu Coquillette, je l'ai allaitée pendant 6 mois avec du bon lait fabrication maison et quand il a fallu la sevrer et attaquer la diversification, ma gorge s'est serrée. J'ai pensé à ces pesticides répandus dans les champs, à ces poulets élevés en batterie qu'on égorge à la chaîne, à ces vaches laitières nourries avec on-ne-sait-quoi. J'ai pensé aux cancers, à la multiplication des cas de stérilité, aux maladies neurologiques.

Je sais bien que je ne pourrai pas protéger ma fille éternellement, elle ne peut évidemment pas vivre dans une bulle stérile (et tant mieux) et manger bio n'apporte aucune garantie. Mais j'ai quand même décidé de prendre un engagement : celui de ne pas l'empoisonner sciemment. J'ai donc acheté du lait bio de la marque Hipp, et je lui fabrique moi-même purées et compotes avec des fruits et légumes bio achetés à la ferme pour ceux de saison, surgelés pour les autres. Aujourd'hui, il est très facile de trouver des produits bio puisque les hypermarchés comme Auchan proposent une gamme très étendue. Il n'y a que le poisson que je ne peux pas acheter bio : ben oui, on peut pas les empêcher de nager où ils veulent et la mer est loin d'être très propre...

Alors oui, les prix sont un peu plus élevés, mais pas tant que ça finalement et pour équilibrer, on a changé notre façon de manger. Nous mangeons plus sainement : un peu moins souvent de viande, plus de légumes. Car si au début nous n'achetions du bio que pour les petits pots de Coquillette, on s'est mis à en acheter pour nous. Bien souvent, les fruits et les légumes sont de meilleure qualité et se conservent plus longtemps. Au fil du temps, je me rends compte que je deviens accro au bio et que c'est devenu un vrai argument dans ma façon de consommer. Cela vaut aussi pour les textiles, les jouets en bois...

Nous avons aussi trouvé un petit magasin bio près de chez nous qui propose des produits que je ne trouve pas en hypermarché, que ce soit dans la gamme bio ou pas. Des épices par exemple, ou certains produits comme des falafels. Ce magasin possède aussi une large gamme de cosmétiques bio, pour enfants et adultes. Pour le coup, je trouve que les prix sont vraiment décourageants mais je m'interroge quand même, surtout pour Coquillette. 

Et vous, vous en pensez quoi du bio ? Accros ou allergiques ? 

 


Commentaires

 

1. aeterna  le 09-12-2013 à 09:33:46  (site)

ton article est intéréssant.
J'aimerai que l'on arrête de diaboliser l'agriculture conventionnelle.
Je tiens à te préciser une chose, la production agricole conventionnelle FRANCAISE ne met pas "n'importe quoi" dans l'alimentation des animaux.
Les vaches laitières consomment du maïs, du foin des céréales. Les vaches à viande consomment aussi ces aliments qui proviennent majoritairement de la ferme même ou elles sont élevées.
Les pesticides répandus dans les champs ne sont pas "balancés" au hasard. ce sont des traitements de pointe, ciblés et pas versés n'importe comment (vu le prix du produit les agriculteurs n'aiment pas jeter le peu d'argent qu'ils gagnent par les fenetres).
Et pour en revenir aux animaux, les poulets égorgés, même en bio il faut bien les tuer pour les manger :-)
Toujours est il que je trouve ta démarche respectable car Oui le bio a du bon , il permet de préserver un peu plus la planète, mais tous les producteurs Bio ne sont pas forcément de BONS éleveurs. Il y a ceux qui planent un peu sur leur nuage et qui font plus de la cueillette que de l'élevage.
En fait tout n'est pas BLANC ou NOIR. Il y a du bon et du moins bon des deux côtés

2. mamanh24  le 09-12-2013 à 09:49:03  (site)

Bonjour aeterna !
Merci pour ton commentaire, tu n'as pas tort sur de nombreux points. D'ailleurs, je connais moi-même quelques agriculteurs traditionnels très sérieux et passionnés par leur métier et tout et tout. Je sais que les pesticides ne sont pas répandus au hasard mais quand même : si je me balade dans une vigne traditionnelle, je n'oserais par exemple jamais manger un grain de raisin sans l'avoir lavé avant. Si les populations d'abeilles se retrouvent décimées aujourd'hui, ce n'est pas non plus par hasard. Ce qui me fait peur en fait, c'est qu'on ne connaît pas précisément les effets de ces pesticides sur la santé humaine, (de nombreux agriculteurs développeraient par exemple la maladie de Parkinson, d'après ce que j'ai entendu), je préfère donc ne pas prendre de risques avec ma fille
En revanche je sais qu'une agriculture uniquement bio ne serait pas possible aujourd'hui : ce sont souvent des trop petites exploitations, alors heureusement que l'agriculture conventionnelle existe (mon intention n'était pas de la diaboliser non plus, surtout qu'aujourd'hui, de plus en plus de normes sont imposées aux agriculteurs) ! Je sais aussi que l'agriculture bio n'a pas que du bon, notamment dans certains pays qui se sont emparés de l'opportunité financière. Je sais aussi que certains pesticides sont utilisés en agriculture bio. Mais mieux vaut 3 pesticides que je-ne-sais-pas-combien.
Je n'en ai pas parlé dans mon article mais j'aime beaucoup le principe des AMAP : une agriculture raisonnée à plus petite échelle me fait moins peur, c'est ce que je voulais dire quand je parlais des poulets mais tu as raison, évidemment, il faut bien qu'ils soient égorgés partout.
Merci pour ta réaction et au plaisir de te lire à nouveau !

3. mamanh24  le 09-12-2013 à 09:54:48  (site)

Je précise aujourd'hui que je ne suis pas du tout une spécialiste en agriculture. Mon point de vue est celui d'une maman qui écoute les infos, qui regarde des documentaires, qui lit les journaux, qui discute avec d'autres consommateurs. Je suis tout à fait preneuse de nouveaux avis sur le bio et l'agriculture conventionnelle !

4. aeterna  le 10-12-2013 à 10:18:50  (site)

c'est intéréssant d'échanger sur ce sujet.
Effectivement dans les vignes ou les vergers de pommes il y a beaucoup de produits chimiques utilisés.
Cependant en élevage , je peux t'assurer de la bonne conduite des troupeaux et de leur alimentation en agriculture conventionnelle.
Il faut savoir que la véritable définition de l'agriculture bio c'est : "sans produits chimiques de synthèse".
donc ca garantit une production respectueuse de l'environnnement, mais ca ne garantit pas le produit "meilleur pour la santé" pour autant. C'est souvent l'amalgame qu'on fait les médias hélas pas systématiquement vrai.

5. mamanh24  le 10-12-2013 à 21:37:31  (site)

Les produits ne sont peut-être pas meilleurs pour la santé mais peut-être quand même "moins mauvais" si on peut éviter les produits chimiques de synthèse. Mais c'est vrai que j'ai déjà entendu des avis très réservés sur le réel intérêt du bio. Disons que dans le doute, je me sens plus en confiance avec le bio, même si, peut-être, c'est infondé.

 
 
 
posté le 06-12-2013 à 01:31:29

L'accident de voiture du 4e mois

Je pense que toutes les femmes enceintes connaissent des angoisses pendant leur grossesse (à lire ici le très vrai article de Paulichinel). Mais ma plus grosse frayeur a sans aucune doute été ce 26 octobre, date à laquelle un ****** de chauffard a percuté la voiture dans laquelle je me trouvais, enceinte de 3 mois et demi. 

Normalement, je n'aurais même pas dû être dans cette voiture, mais des amis ont gentiment proposé de me déposer pour m'éviter le métro. On se retrouve donc sur l'autoroute, eux à l'avant, moi à l'arrière. Evidemment, on se retrouve dans les bouchons. L'ami qui conduisait la voiture s'arrête. Et là, BOUM !

Ceux qui n'ont jamais eu d'accident de voiture ne peuvent pas imaginer le bruit que ça fait et ce qu'on ressent à ce moment. Plus d'un an après, je peux encore revivre cet instant et tous ses détails. Un peu sonnée, j'ai commencé par porter la main à mon cou (bah oui, coup du lapin...), parce que c'était là que j'avais mal, sans autre réaction parce que je n'avais pas encore vraiment réalisé. Et puis la compréhension est arrivée, et je me suis souvenue que je n'étais pas seule dans ce corps et que si moi, j'avais été secouée, la petite crevette que j'abritais l'avait été encore plus. Une vague de panique et de terreur m'a envahie. Je me suis mise à pleurer dans plus pouvoir m'arrêter. A l'avant, mon amie était à peu près dans le même état, mais son compagnon a aussitôt eu le réflexe d'appeler la police et les pompiers, en insistant sur le fait qu'une femme enceinte avait été blessée. Il a ensuite déplacé la voiture sur la bande d'arrêt d'urgence, ainsi que les deux autres véhicules touchés (c'est une camionnette qui nous avait percutés, tellement fort qu'on était ensuite rentrés dans la voiture devant nous). Et là on a attendus, attendus, attendus. 

Et attente = angoisse. J'avais arrêté de pleurer mais j'étais terrorisée. J'ai appelé mon père, chez qui je me rendais (pour son anniversaire : joyeux anniversiare, papa !), et je lui ai demandé d'appeler mon mari. Je ne voulais pas qu'il m'entende avec cette voix-là, il se serait trop inquiété. La police est arrivée avant les pompiers. Ils ont fait leur travail, demandé les papiers des conducteurs, etc...  Et puis un policier a ouvert ma portière et m'a demandé sur un ton un peu désinvolte s'il était vraiment nécessaire que les pompiers viennent. Je me suis sentie complètement désarçonnée. Oui, je voulais qu'ils viennent parce que j'étais inquiète, je voulais qu'on m'emmène aux urgences et qu'on vérifie si mon bébé allait bien, mais ce policier avait l'air de sous-entendre que ça n'en valait pas vraiment la peine. Heureusement que je n'étais pas seule et que les pompiers avaient de toute façon déjà été appelés ! Je ne vous le souhaite pas évidemment mais si un jour vous avez un accident en étant enceinte, n'hésitez pas une seconde si on vous pose cette question. N'ayez pas peur de déranger les pompiers pour rien, ce n'est pas le cas. Etre enceinte n'est peut-être pas une maladie mais vous abritez une vie de plus, il ne faut prendre aucun risque !

Les pompiers ont été géniaux. Je vous jure, je les ai vus arriver comme des héros. En plus de me prendre en charge sur le plan médical, ils ont aussi réussi l'exploit de me rassurer et de me faire sourire. Et puis mon mari a débarqué (il a arrêté sa voiture sur le bord de l'autoroute et il est rentré dans le camion des pompiers, livide) et ça m'a encore un peu plus rassurée.

C'était ma première balade en camion de pompiers, avec sirène et gyrophares, sympa mais j'aurais préféré que ce soit en d'autres circonstances !

J'ai ensuite passé la soirée aux urgences. A attendre. D'abord pour moi, ensuite pour ma crevette. Un infirmier m'a emmenée aux urgences gynéco et m'a déposée dans un couloir où je suis restée trois quarts d'heure sans voir personne, j'entendais seulement les femmes sur le point d'accoucher, et de temps en temps, une sage-femme ou une aide-soignante passait en courant. On est enfin venu me chercher, et on m'a fait l'écho tant attendue. Et là, j'ai entendu le coeur de ma fille (même si je ne savais pas encore que c'était une fille), pour la première fois (on ne me l'avait jamais fait écouter avant). J'ai aussi entendu les mots "tout va bien". Et j'ai enfin pu souffler. 

Une incroyable fatigue m'a ensuite envahie (grossesse+choc, ça fait pas bon ménage), et j'avais bien mal au cou et au dos, mais ce n'étais pas si grave parce que je savais que mon bébé allait bien. Le lendemain, couchée de force dans mon canapé, je l'ai senti bouger pour la toute première fois. Coïncidence ou pas, je ne sais pas, mais la peur, elle, était bel et bien partie. 

Et vous, avez-vous vécu ce genre de choses ? 

 


Commentaires

 

1. Paulichinelle  le 06-12-2013 à 12:12:43  (site)

J'en ai eu des frissons rien qu'à te lire... Tu as eu beaucoup de chance, et j'imagine très bien l'état dans lequel tu devais être : Un accident est déjà choquant quand on est seul(e), mais alors quand on est enceinte, ça doit être terrible à vivre...

Tu as bien fait d'insister et heureusement que tu étais bien entourée !

Des bisous

2. mamanh24  le 07-12-2013 à 23:40:58  (site)

Et dire que je n'avais jamais eu d'accident de ma vie, il a fallu que ça tombe en pleine grossesse ! Mais c'est vrai que j'ai eu de la chance que ce ne soit pas grave...

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article